Les Bafana Banfana échouent de peu

En s’inclinant trois buts à deux contre l’Espagne, l’Afrique du Sud est éliminée de la Coupe du Monde. Les Bafana Bafana ont tout donné pour revenir à la marque par deux fois. Mais cuits physiquement, ils n’ont pas pu recoller au score après le troisième but espagnol.

L’Afrique du Sud ne disputera pas les huitièmes de finale de la Coupe du monde. En s’inclinant trois buts à deux face aux Espagnols, elle était pourtant à égalité parfaite avec le Paraguay qui s’est parallèlement imposé 2 – 1 devant les Slovènes. Mais avec 5 buts à son actif dans ce Mondial, l’attaque des Bafana Bafana s’avère moins efficace que celle des Paraguayens. Troisième de leur poule, les Jaune et Vert sont éliminés de la compétition.

L’Espagne, déjà qualifiée avant le match, partait sereine pour affronter les Sud-Africains, mais entendait tout de même faire carton plein au tableau des victoires. Si Hierro, le capitaine de la sélection, était laissé sur le banc des remplaçants, tout comme Puyol et Luis Enrique, le tandem d’attaque du Real Madrid, Morientes/Raul était bien là pour assurer le travail.

Bourde du gardien sud-africain

Quatre minutes seulement après le début de la rencontre, le portier sud-africain Arendse, impérial jusque là dans ce Mondial, laisse échapper le ballon au cours d’une sortie pourtant facile au début de sa surface. Raul, en pointe, se retrouve seul devant les buts et n’a plus qu’à ouvrir tranquillement le score en inscrivant son deuxième but de la compétition. Espagne 1- Afrique du Sud 0.

Avec une excellente circulation de ballon, les Espagnols ont la maîtrise du terrain et manquent de réaliser le KO à la 29ème minute sur une belle tête de Morientes. Mais superbe parade du gardien de Cap Town qui se rachète de sa bourde de début de match. Deux minutes plus tard, alors que les hommes de José semblaient avoir le match en main, Benedict Mc Carthy, d’une reprise instantanée du droit, trompe Casillas devant les buts espagnols. L’attaquant du FC Porto égalise pour l’Afrique du Sud. Un but partout.

Les vert et jaune s’acheminaient vers un précieux nul à la pause, mais un coup de sifflet du très bon arbitre saoudien, accorde un coup franc à 25 mètres à gauche des buts d’Arendse. Coup franc que Mendieta expédie au fond des filets d’une magistrale frappe du droit qui cloue sur place le gardien sud-africain. Espagne 2 – Afrique du Sud 1.

Les Bafana fatigués

Huit minutes seulement après la reprise, Lucas Radebe, le capitaine de Bafana (53′) redonne espoir aux siens, d’un belle tête piquée. Casillas est battu. 2 – 2. Les Sud-Africains reviennent pour la seconde fois au score et se mettent à rêver d’un huitième de finale tout à portée de crampon. Une joie de courte durée puisque quatre minutes plus tard Raul, encore lui, trouve de la tête une nouvelle fois le chemin des buts d’Arendse. Mais malgré le doublé du Madrilène, l’Afrique du Sud pouvait encore y croire. Il fallait simplement que les Paraguayens ne gagnent pas par plus d’un but d’écart contre les Slovènes. Pas de chance, le Paraguay s’est imposé 3-1.

Mais de toute façon, si la volonté y était, les jambes des Sud Africains ne suivaient plus en fin de match. Ils s’inclinent finalement 3-2, sans avoir démérité. Ils peuvent quitter ce mondial la tête haute, laissant aux seuls Sénégalais, en attendant vendredi un éventuel exploit des Tunisiens contre le Japon, l’honneur de défendre l’Afrique.