Les astronomes amateurs ont rendez-vous avec Mars

La planète Mars et la Terre seront au plus proche lundi soir. Pour l’occasion, la planète rouge sera observable à l’œil nu. Un évènement qui n’arrive qu’une fois tous les deux ans et demi.

92 millions de kilomètres. C’est la distance qui séparera lundi soir la planète Mars de la Terre. Une « broutille » à l’échelle spatiale. « Ce phénomène est dû à leurs orbites qui ne sont pas rigoureusement centrées sur le Soleil, mais aussi à leurs révolutions : un peu plus de 365 jours pour la Terre, et 687 jours pour Mars », expliquait ainsi Philippe Henarejos, rédacteur en chef du magazine Ciel et Espace, à Metronews.

Pour l’occasion, notre voisine dans le système solaire devrait être observable à l’œil nu ou avec un simple télescope. Un événement qui n’arrive qu’une fois tous les deux ans et demi. Un rendez-vous immanquable pour les astronomes amateurs qui pourront alors étudier à loisir les moindres détails de la planète rouge dans les meilleures conditions. Calotte glaciaire au nord de la planète, canyons, et contours de certains grands cratères devraient ainsi être visibles au moyen d’un télescope « raisonnable », selon le journaliste.

Une observation privilégiée qui pourra toutefois être perturbée par des tempêtes de poussière. « Statistiquement, elles sont plus nombreuses lorsque Mars est proche de la Terre, elles peuvent recouvrir toute la surface de la planète, empêchant ainsi toute observation », précise le rédacteur en chef de Ciel et Espace à Metronews.

Pour les plus fantaisistes, pas d’inquiétude à avoir, l’impact de la proximité des deux planètes sur la Terre sera négligeable. « Mars ne fait qu’un tiers de la masse de la Terre, son attraction existe, mais elle est négligeable par rapport à celle de la Lune qui est à seulement 380 000 km de nous », précise le journaliste.

La planète rouge régulièrement au centre de fantasmes

Il y a quelques jours une photo prise par le robot Curiosity avait donné lieu aux plus grands fantasmes sur Internet. Un mystérieux point lumineux apparaissait en haut d’une colline sur une photo prise le 6 avril par le robot de la Nasa. Une photo qui avait suffit pour relancer une fois de plus l’hypothèse d’une vie extraterrestre. L’espoir d’enfin rencontrer les petits hommes verts a toutefois été rapidement avorté, la Nasa expliquant que la lueur était liée au reflet de la lumière du Soleil sur des roches ou des rayons cosmiques frappant le détecteur de la caméra de Curiosity.

En général, la planète rouge ne peut être observée de la Terre sans télescope que durant les périodes estivales. Mais lundi soir, dès la tombée de la nuit, Mars devrait apparaître aux cotés de la Lune. La planète sera facilement identifiable : plus petite que notre satellite, elle sera l’astre le plus brillant dans le ciel. Elle restera visible toute la nuit.
Le prochain alignement rapprochement Terre-Mars interviendra le 22 mai 2016. Faute de pouvoir partir à la conquête de la planète rouge pour le moment.