Les 400 coups de Maleeka

 » Black Blues « , le premier livre de Sharon G. Flake, suit le parcours d’une adolescente en quête de son identité. Les souffrances de la jeune Maleeka sont à lire à partir de 9 ans aux éditions Dapper.

Maleeka a la peau sombre, très sombre,  » comme un ciel noir-bleu après qu’il ait plu et plu encore « . C’est sa mère qui l’habille. Ses vêtements sont mal cousus, mal taillés et  » comme si ça ne suffisait pas d’être la plus mal sapée du collège, je suis aussi la plus grande bringue qu’on peut imaginer « . En bref, Maleeka ne s’aime pas du tout. Trop grande, trop noire, Maleeka se cherche.

Pour s’intégrer à la vie du collège et ne plus se faire chahuter par les élèves, elle décide de s’intégrer à la bande de Charlese, qui redouble pour la troisième fois sa 5ème. Elle va donc subir les brimades de cette pimbêche capricieuse et autoritaire. L’histoire se passe aux Etats-Unis, mais pourrait prendre place à n’importe quel endroit du monde.

Concentré d’adolescence

La force du premier livre de Sharon G. Flake n’est donc pas tant d’écrire sur le mal-être adolescent que de l’évoquer d’une façon juste et sincère. Malgré la violence sous-jacente du collège et de la rue hostile, l’auteur offre une place de choix à la poésie et à la tendresse. Maleeka est attachante. Ses efforts pour s’accepter telle qu’elle est, émouvants. Maleeka, c’est un concentré d’adolescence. Elle se bat contre ses démons personnels – la mort de son père, son amour déçu avec le beau Caleb -, et s’invente une héroïne expiant ses souffrances, la jeune esclave Akeelma.

Le livre, édité dans la collection Dapper Jeunesse, « Au bout du monde », est destiné aux jeunes lecteurs de 9 à 14 ans. Il les aidera à surmonter leurs peurs et leurs angoisses quotidiennes.

Commander le livre : Editions Dapper. Black Blues de Sharon G. Flake, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Valérie Morlot.