Léon Showman ou la réincarnation de la soul

Après un an de travail intensif, Léon Showman, originaire de Kinshasa, sort son tout premier opus : Chocolate, disponible dans les bacs à partir du 4 juin prochain. Ce nom ne vous dit peut-être rien mais Léon est en passe de devenir la nouvelle voix soul de France.

Léon Showman, le soulman « moderne » débarque dans l’hexagone. Dans son premier album intitulé Chocolate, Léon, trente-trois ans, fixe d’entrée les règles de son jeu. Le genre d’album qui séduira sans aucun doute les plus exigeants des puristes. Marvin gaye ou encore Barry White peuvent esquisser un sourire de là où ils sont car c’est en partie de leurs œuvres que Léon puise son énergie et son inspiration. Et au final le chanteur nous offre un album surprenant, de la véritable soul parsemée de blues.

« Alléluia mon frère ! », lâche le Showman lorsque l’on fait référence à Marvin Gaye ou encore à Curtis Mayfield. « Marvin Gaye est plus qu’une inspiration. Ses chansons, je les ai toujours écoutées, affirme-t-il. Ce n’est pas si simple que ça d’inventer la musique. Il est un exemple pour moi », ajoute Léon.

Du blues à la soul en passant par la funk

Frénétique avec You give me. Promess of Love dépeigne avec une accélération du tempo. On sent l’amour mais aussi la nostalgie, celle d’un amour perdu… I will always keep my eyes on you marque progressivement l’arrêt d’un soulman emballé aux touches funk. Le blues explose de nouveau avec Showman. Le rythme plus ralenti de I wont let you down marque la puissance vocale du chanteur. En bonus, Léon Showman revisite Michelle des Beatles à base de soul bien vibrante.

Tout est clair désormais, Léon est chanteur moderne aux allures anciennes. « Je suis un soulman moderne car j’essaie de garder les valeurs de la vraie soul, celle que l’on a connu à l’ancienne, et je mixe le tout avec ma réalité, confie-t-il. Cela donne un soulman moderne », comme il dit. La musique est une question de sentiment et ça, le chanteur l’a parfaitement intégré : « Je donne mon âme quand je chante », conclut-il.

Amateurs de soul, voici un artiste à ne pas rater. Léon Showman sera en concert le 6 juin à Rolland Garros et sur la scène du Palace, à Paris, le 11 juin prochain.

Clip : « Promess of love »

Léon Showman, en bref :

Avec sa famille, Léon quitte en 1989 Kinshasa, capitale de la RDC, pour la France. La musique l’aidera à chasser ses coups de blues et le mal du pays. Et la soul américaine est son genre de prédilection, via la collection de disques de son père qui écoute religieusement tous les dimanches Marvin Gaye, Barry White, Bobby Womack, Al Green, bref le meilleur de la soul seventies. Mais aussi le jazz avec Nat King Cole,
Maceo Parker ou Louis Amstrong. Une éducation bercée dans la musique. A Toulouse, la première ville française où il atterrit avec sa famille, Léon multiplie les groupes. L’artiste cherche encore sa voie. Mais une rencontre l’aidera à faire son choix, celui de la soul ! L’aventure suit son court, des rencontres imprévues l’aideront à peaufiner ses projets. Après un an de préparation, il sort aujourd’hui son premier album : Chocolate. La majorité des morceaux sont en anglais, la langue de la soul music.

Découvrez le site Internet de Léon Showman