Législatives au Mali : les électeurs boudent le second tour

Le second tour des Législatives au Mali n’a pas intéressé les électeurs qui ont été très peu nombreux à se déplacer pour glisser leur bulletin de vote dans l’urne.

Il fallait s’y attendre. Le second tour des Législatives au Mali qui s’est déroulé dimanche n’a pas attiré beaucoup d’électeurs. Même dans la capitale malienne, Bamako, il y a eu peu de votants devant les bureaux de vote. A la mi-journée, on comptait, dans certains centres, un électeur tous les quarts d’heure, selon RFI.

La situation ne s’est guère améliorée en fin de journée. Et à quelques heures de la fin du scrutin, certains candidats tentaient même de mobiliser les électeurs en affrétant gratuitement des minibus pour les inciter à aller voter. Pourtant ces Législatives sont capitales, car elles sont censées rétablir l’ordre constitutionnel dans le pays mis à mal à la suite de la prise du nord-Mali par des groupes armés terroristes, en mars 2012.

Ces élections législatives doivent également permettre de redessiner l’image politique malien écorché depuis la crise que qui a secoué le pays. Les résultats du scrutin ne seront pas dévoilés avant plusieurs jours.