Le virus Ebola maîtrisé : le Sénégal rouvre sa frontière avec la Guinée

Le Sénégal a rouvert sa frontière avec la Guinée, ce mardi. Elle avait été fermée en mars dernier par mesure de prévention pour contrer la propagation du virus Ebola. La population s’était plaint de cette mesure qui entravait les échanges économiques entre les deux pays. L’épidémie n’est pas encore terminée, a indiqué néanmoins MSF.

Le ministre sénégalais de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, a annoncé la réouverture de sa frontière avec la Guinée pour ce mardi, à partir de huit heures. La fermeture de ce lieu de passage très fréquenté avait frustré la population des deux pays, notamment les transporteurs. Cette mesure avait été décidée en mars dernier, pour prévenir la propagation du virus Ebola qui a causé la mort de dizaines de personnes en Guinée. L’ONG Médecins Sans Frontières (MSF) a néanmoins indiqué que cette épidémie de fièvre hémorragique n’était pas terminée.

« Cette réouverture tient compte des impératifs sécuritaires »

Le président de la République guinéenne, Alpha Condé, a récemment apporté des garanties sur la maîtrise de cette épidémie dans son pays. Le département de Santé du Sénégal a précisé que son dispositif d’alerte avait été maintenu dans l’ensemble des structures sanitaires du pays. Abdoulaye Daouda Diallo a justifié, ce lundi, cette décision : « cette réouverture tient compte des impératifs sécuritaires, mais également des relations multiséculaires que les populations sénégalaises et guinéennes entretiennent, notamment sur le plan social et économique », rapporte Le Soleil.

La fermeture de cette frontière avait fortement irté les populations frontalières des deux pays, notamment les transporteurs, ainsi que les expatriés guinéens travaillant au Sénégal. Le virus Ebola a un impact très important sur les opérateurs économiques des pays voisins de la Guinée où l’activité a été considérablement entravée par les mesures de restrictions sanitaires ainsi que par la menace de propagation du virus.

Reportage de l’agence Afrik TV au Mali, non loin de la frontière avec la Guinée

« Nous ne pouvons pas dire que l’épidémie est terminée »

L’organisation non-gouvernementale MSF a tenu, ce lundi, à prévenir contre une démobilisation des acteurs luttant contre le virus Ebola et a indiqué que cette épidémie n’était pas terminée. « Tous les acteurs doivent continuer à se mobiliser pour faire en sorte que les populations aient accès à une information correcte et que les malades se rendent rapidement dans les structures médicales », a déclaré le responsable de communication de MSF, Sam Taylor, dans une note d’information, selon Xinhua.

« Nous restons vigilants et ne pouvons pas dire que l’épidémie est terminée », a ajouté ce responsable. La fin de l’épidémie peut être déclarée de manière officielle, uniquement si aucun nouveau patient atteint n’est détecté pendant une durée de 42 jours. Près de 127 cas de personnes infectées par le virus Ebola ont été confirmées en Guinée pour 81 décès, a informé, ce samedi, le ministère guinéen de la Santé.