Le vice-président zambien dément le décès de Levy Mwanawasa

Le président zambien Levy Mwanawasa ne serait pas mort selon son vice-président. Rupiah Banda vient de démentir l’annonce de la disparition du chef de l’Etat, ce jeudi matin, par une radio sud-africaine.

Rupiah Banda, le vice-président zambien, a démenti par communiqué l’annonce du décès ce jeudi matin du président Levy Mwanawasa. L’information a été communiquée par la radio sud-africaine Talk Radio 702 citant l’ambassade de Zambie. « Les informations de presse (….) sont erronées », indique le numéro deux zambien.

Le président Mwanawasa, 59 ans, a été évacué dans la nuit de mardi à mercredi vers la capitale française alors qu’il devait prendre part au sommet de l’Union africaine à Charm el-Cheikh, en Egypte. Le chef de l’Etat zambien a été victime dimanche dernier d’une « hémorragie cérébrale », selon les médecins égyptiens. Une hémorragie qu’ils ont ont réussi à circonscrire avant son évacuation vers la France. Mais le président Mwanawasa se trouvait dans un semi-coma pendant son transfert.

L’état du président Levy Patrick Mwanawasa serait « stable »

Le chef de l’Etat zambien a reçu des soins intensifs a son arrivée. « Il a été admis à l’hôpital militaire Percy à Paris, en France. L’état du président est stable. Il reçoit des traitements contre l’hypertension dans l’unité de soins intensifs », a fait savoir mercredi Rupiah Banda dans un communiqué. Des informations qu’il a encore confirmées ce jeudi.

Le Quai d’Orsay qui n’a fait aucune déclaration à propos du décès du président zambien a indiqué, par la voix de son porte-parole, Frédéric Desagneaux, qu' »il appartient aux autorités zambiennes de communiquer sur son état de santé ».

Le Dr. Levy Patrick Mwanawasa dirige la Zambie depuis 2002. Son pays assure actuellement la présidence tournante de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC).