« Le Ventre du crocodile », un hymne à la liberté

Le Ventre du crocodile, nouveau roman du Sud-africain Michael Williams, raconte les aventures de Seraki, un jeune lycéen qui se fait engager comme comédien dans un spectacle intitulé iSezela. Une comédie musicale qui sera jouée à Soweto puis à Broadway, à New York. Avec l’argent qu’il va gagner, Seraki espère libérer son frère injustement emprisonné pour ses activités anti-apartheid. Michael Williams, actuellement directeur du Théâtre national et de l’Opéra du Cap, signe avec cet ouvrage une œuvre vraiment réussie.

Par Fatoumata Traoré

Seraki, le héros du roman de Michael Williams, est un jeune lycéen qui vit avec sa mère, son compagnon et son frère Phakane. Un jour, Seraki rencontre Mosake, un metteur en scène exigeant et perfectionniste, qui a loué une salle dans un vieux bâtiment de Soweto pour la répétition d’une comédie musicale. Seraki décide de passer une audition. Juste avant que son frère Phakane soit arrêté par la police puis emprisonné de manière arbitraire pour ses activités anti-Apartheid. Bouleversé par cette injustice, Seraki espère gagner de l’argent pour le libérer en jouant dans le spectacle de Mosake.

Se libérer de la peur

Pour mettre ses comédiens dans l’ambiance du spectacle qu’ils vont jouer, Mosake leur amène un faux crocodile. Un vulgaire animal en plastique mais qui inspire pourtant, selon le metteur en scène, « une peur irrationnelle » à chacun. Mosake a intitulé son spectacle iSezela en référence au saurien. iSezela, nom d’un crocodile dans un mythe africain, symbolise aussi bien la corruption, les mauvaises traditions que l’arbitraire et la violence. Mosake pense qu’il est « la cause des souffrances des habitants de Soweto ». Son spectacle est un message destiné au peuple sud-africain. Il lui suggère de se libérer de la crainte suscitée par le crocodile pour être pleinement heureux. La troupe de Mosake triomphe à Soweto. Elle est ensuite sollicitée pour jouer sur Broadway, à New York. L’occasion pour Seraki de découvrir l’Amérique et de vivre de nouvelles aventures, tout en gardant à l’esprit son objectif : libérer son frère.

Un roman passionnant

Le roman de Michael Williams, directeur du Théâtre national et de l’Opéra du Cap, est une œuvre bien rythmée à la lecture agréable. Les aventures de Seraki sont palpitantes. Elles vous tiennent en haleine du début à la fin du récit. Par les thèmes qu’il aborde, Le Ventre du crocodile nous amène à réfléchir sur les maux qui peuvent ronger toute société, ici celle toute particulière de l’Afrique du Sud. A lire absolument.

Commander le livre