Le SPLM suspend sa participation au gouvernement soudanais

Les ex rebelles du Mouvement de libération du peuple soudanais (SPLM) ont suspendu jeudi leur participation au gouvernement d’unité national issu de l’accord de paix signé le 9 janvier 2005 à Nairobi, annonce BBC.com. Selon ses membres, le régime de Khartoum n’a pas appliqué certains termes de l’accord ayant trait au partage des richesses, aux limites de démarcation ou au retrait du sud des troupes militaires du Nord, ce qui pourrait conduire à une reprise de la guerre, avait menacé récemment Salva Kiir, le président du Sud.