Le soupir de Rodrigues

Soupir, le dernier livre de l’écrivaine mauricienne Ananda Devi, nous emmène dans un monde où misère et folie se mêlent dans une atmosphère onirique. Elle y dépeint la difficulté de la vie sur une île aride et délaissée et la dérive d’un groupe d’hommes et de femmes qui, entre leurs rêves et leurs blessures, tentent de survivre.

Le nouveau roman de la mauricienne Ananda Devi, Soupir, dresse un portrait terrible et désabusé de Rodrigues, petite île appartenant à l’archipel de Maurice et  » dernière terre habitée à l’est de l’Afrique « . Ses personnages déracinés, dans un ultime sursaut pour s’arracher à la misère sur ce petit bout de terre aride et rocailleux, partent s’installer dans un lieu reculé et désolé qui sonnera le glas de leurs derniers espoirs. Ce sont leurs parcours, leurs désillusions, leurs folies que la romancière met en scène dans un style très poétique où les esprits des morts hantent les vivants.

Atmosphère onirique

Tableau sans concession de la vie à Rodrigues, ce roman aborde des sujets durs, tels que la prostitution, le handicap ou l’abandon, avec respect et tendresse, au fur et à mesure que l’histoire des personnages se déploie. C’est toute la force du roman que d’évoquer avec un ton juste et sincère les drames de la vie des Rodriguais tout en les mêlant à leurs fantasmes et leurs folies.

Ananda Devi met à nu les souffrances de ces hommes et de ces femmes à la dérive et les entraîne dans un tourbillon de désespoir. Il flotte dans Soupir un parfum de rêves et de mystères, une atmosphère onirique envoûtante qui donne toute sa valeur à ce beau roman.

Commander le livre : Soupir d’Ananda Devi, éditions Gallimard, collection  » Continents noirs « .

Lire aussi : Moi, l’Interdite