Le Sénégal veut garder ses jolies filles

Les relations sénégalo-libyennes ont pris un coup de froid ce mardi. La Libye a affrété un avion pour emmener 130 Sénégalais, pour la plupart artistes et danseurs, dont plusieurs jeunes filles à Tripoli. C’est pour l’anniversaire de la Révolution, affirment les Libyens. C’est un réseau de prostitution, répondent les Sénégalais.

Inamical et inacceptable. Le ministre des Affaires étrangères sénégalais, Cheikh Tidiane Gadio, est sorti de sa réserve diplomatique pour fustiger la Libye. Un avion libyen s’apprêtait à s’envoler à destination de Tripoli, mardi après-midi, avec à son bord 130 artistes et danseurs, dont beaucoup de jeunes Sénégalaises, lorsqu’il a été arraisonné par la gendarmerie locale. Pour l’ambassade libyenne, c’est une invitation officielle pour l’anniversaire de la Révolution mais les autorités sénégalaises soupçonnent un réseau de prostitution de luxe. L’affaire prend une tournure nationale.  » C’est une humiliation pour le Sénégal !  » s’indigne Mame Olla Faye, journaliste au  » Sud quotidien « , présent à l’aéroport.

C’est pour la révolution !

Certaines des filles contactées par les organisatrices de cette  » manifestation « , les jumelles Liliane et Nancy Campbell, Françaises d’origine sénégalaise, ont alerté la gendarmerie. Dans le même temps, un gendarme intrigué par  » un défilé de belles filles  » qui se rendaient toutes à Tripoli a alerté ses supérieurs. Qui ont alerté les ministres. Et c’est devenu une affaire d’Etat. Le ministère sénégalais des Affaires étrangères et celui de l’Intérieur ne décolèrent pas. Le ministre des Affaires étrangères reproche à l’ambassade libyenne, avec des tournures diplomatiques, de ne pas avoir informé ses services de ce vol.  » Le Sénégal n’est pas un Etat passoire, désormais, nous allons prendre nos responsabilités par rapport à ce genre d’initiatives intempestives, incontrôlées », affirme Cheikh Tidiane Gadio.

A l’ambassade libyenne, on réfute l’accusation de prostitution. On préfère parler de dysfonctionnement bureaucratique. L’ambassadeur certifie avoir envoyé une correspondance au ministère de la Culture sans recevoir de réponse.

Trop belles, genre mannequins. Tous les témoins répètent à l’envi que les candidates au voyage étaient  » trop belles, genre mannequins ne dépassant pas les 20 ans « . Les autorités sénégalaises ont annulé ce voyage et ouvert une enquête pour déterminer les responsabilités. Tout le monde rentre à la maison en attendant ses conclusions.