Le Sénégal suspendu à l’évolution de la santé de la jambe de Sadio Mané

Sadio Mané va-t-il manquer le Mondial ?
Sadio Mané blessé

Le Sénégal suit heure par heure l’évolution de la santé de Sadio Mané. Blessé à la jambe avec le Bayern Munich, Sadio Mané pourrait rater tout ou partie de la Coupe du monde Qatar 2022.

Les Lions de la Teranga peuvent-ils gagner sans leur star, Sadio Mané ? C’est ce qu’espère en tous cas Abdoulaye Saydou Sow, vice-président de la Fédération sénégalaise de football cité par Afrik-foot : « Nous devrons compter sur les premiers matchs sans Sadio et gagner sans Sadio parce que nous avons 25 joueurs en dehors de Sadio ». Pourtant, se passer d’un joueur classé dans le top 3 mondial pèse forcément sur les performances de l’équipe.

Placé dans un Groupe A à sa portée, le Sénégal est l’équipe africaine qui a le plus de chances de passer le premier tour. Les Lions vont affronter le Qatar, pays organisateur, l’Équateur et les Pays-Bas. Pour le premier match, lundi 21 novembre à 17h face aux Néerlandais, favoris du Groupe, l’ailier vedette du Bayern est forfait. Mais pour les matchs suivant, le 25 face au Qatar et le 29 devant l’Équateur, rien n’est encore défini.

La jambe de Sadio Mané au centre des prières

Le cas Mané est pris très au sérieux au Sénégal. Son retour pour les deux derniers matchs de poule peut être décisif pour une qualification des Lions de la Teranga. Et rien n’est laissé au hasard, de nombreuses prières ont lieu dans le pays pour favoriser son retour.

https://twitter.com/ResistanceSN/status/1592445336471375872

Sadio Mané passera une IRM ce dimanche. En fonction du résultat, Aliou Cissé, l’entraineur du Sénégal décidera s’il prend le risque de maintenir son ailier vedette dans sa liste. Pariant sur son retour en cours de compétition. Car dimanche est le dernier jour pour remplacer un joueur blessé !

Lire aussi le Sénégal candidat pour l’organisation de la CAN 2027

Les deux autres stars du Sénégal Edouard Mendy et Bamba Dieng seront bien présentes. La pression est forte sur leurs épaules et sur celles de leurs coéquipiers champions d’Afrique en titre.