Le Sénégal chantant de Lamine M’bengue

Ses racines dans le sang et dans la voix, Lamine M’bengue nous offre avec  » Direction Sénégal  » un premier album très réussi. Du mbalax bien sûr, mais surtout une musique teintée par les influences mélangées de cet artiste voyageur. Un sens du rythme et de la mélodie à saluer.

Promenant depuis longtemps sa guitare et sa voix sur les routes africaines et françaises, Lamine M’bengue se pose pour enregistrer son premier album,  » Direction Sénégal « . Un opus bien nommé où il exprime toute la force de ses racines. Racines saupoudrées d’influences glanées au cours de voyages qui l’ont amené à quitter sa terre nourricière.

Aussi n’est il pas étonnant de reconnaître quelques traits ibériques dans la guitare de Lamine, qui n’hésite pas à chanter en espagnol sur le tire  » Vivir feliz « . Ou de le voir chanter en français au détour d’une strophe ou sur le morceau folk  » Les enfants des poubelles « . Mais ne nous y trompons pas. Tout ceci n’est que l’arbre qui cache la forêt. Car l’homme est avant tout un artiste sénégalais.

Mbalax revisité

Auteur compositeur et interprète, Lamine est l’artisan d’une oeuvre qui forcément lui ressemble. Et la musique : il connaît. Il fait montre d’une remarquable maturité dans un mbalax revisité par ses soins. Un mbalax accessible et très musical, teinté de légères touches occidentales. Qu’une guitare électrique s’écarte l’espace d’un instant d’un registre purement africain et le train de la mélodie la rattrape pour revenir tout naturellement aux puissantes vibrations sénégalaises. Le tout dans une belle harmonie d’ensemble qui n’a pas à rougir de ses manières.

Mais ce qui caractérise le plus Lamine reste sa voix. Il chante. Et quand il chante, en wolof évidemment, c’est tout son pays qui ressurgit. On le sens très à l’aise sur les rythmes, et même au-delà, on sent que chanter est vraiment la chose qu’il aime faire. Au final  » Direction Sénégal  » est une oeuvre complète où chants et musiques sont liés dans une même saveur artistique.

Commander le disque : Lamine M’bengue,  » Direction Sénégal  » 2001 Africa Production Mélodie distribution

Lamine M’bengue se produira au Zanzibar à Paris jeudi 31 janvier 2002.

Voir aussi le portrait de Lamine M’bengue.