Le Sénégal, candidat à l’organisation du Sommet de l’OIF en 2014

Pour honorer l’ancien chef d’Etat Abdou Diouf, par ailleurs secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), les nouvelles autorités sénégalaises annoncent leur candidature à l’organisation du sommet de 2014, selon la présidence de la République.

(De notre correspondant)

En 2014, le mandat du président Abdou Diouf prendra fin après avoir été à la tête de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) pendant douze années. Le gouvernement sénégalais a donc décidé d’annoncer la candidature du Sénégal pour l’organisation de cette conférence. Selon le porte parole du président de la République Abou Abel Thiam, dans un entretien avec le quotidien, « Le chef de l’Etat a, donc, demandé que le Sénégal accueille la Conférence internationale de la Francophonie en 2014. Ce qui va coïncider avec la fin du deuxième et dernier mandat du Président Diouf à la tête de l’instance de la francophonie. Pour le moment, nous sommes à la phase de mûrissement du projet avec, évidemment, la décision arrêtée d’organiser cet évènement ».

Le président Diouf recevra les honneurs de la nation

Si Dakar accueille le sommet en 2014, le Président Macky Sall compte honorer le président Abdou Diouf pour services rendus à la Nation. « Le Sénégal va honorer son fils pour l’ensemble de ses œuvres. Ça sera une manière bien particulière de montrer à la face du monde que la Nation sénégalaise lui est reconnaissante. Je pense que c’est le minimum qu’on peut faire pour un citoyen sénégalais qui aura fait une carrière comme celle de Abdou Diouf », révèle le porte parole de la présidence. Certains pensent néanmoins qu’il s’agit d’une récupération politique du président Maky Sall pour obtenir les faveurs des partisans d’Abdou Diouf. « Il ne s’agit pas de le rétribuer et Abdou Diouf ne demande rien à mon sens. C’est le président de la République qui estime que l’Etat doit rendre un hommage à M. Diouf au regard de son parcours. C’est ce qui explique en quelque sorte le désir d’organiser la Conférence internationale de la Francophonie à Dakar en 2014. Nous ne voulons pas attendre sa mort pour lui dire que le Peuple lui est reconnaissant ».

Le président Abdou Diouf a été élu secrétaire général de l’OIF en 2002 et reconduit dans ses fonctions lors du Sommet de la Francophonie à Bucarest en 2006, puis en 2010. Le Sénégal a déjà abrité la 3e édition du Sommet de la Francophonie en mai 1989.

Lire aussi :

 Sénégal : l’opposition refuse la suppression du Sénat

 « Souviens-toi du Joola » : le témoignage d’un rescapé français

 Sénégal : l’ancien ministre Landing Savané veut en finir avec les extrémistes en Afrique de l’Ouest