Le Sénégal à la pêche de l’or

La 9ème édition des championnats du monde de pêche sportive qui se déroule depuis le début de la semaine en Espagne prend fin ce vendredi. A une manche de la clôture de la compétition, le Sénégal est solidement installé dans le fauteuil de leader.

Ce que les Lions de la Téranga version football n’ont pas réussi à faire lors de la Coupe du monde 2002 est en passe d’être réalisé par la sélection sénégalaise de pêche sportive : remporter un titre mondial. La pêche sportive est pratiquée en haute mer. Elle a pour objet la capture d’espèces pélagiques pour le plaisir par des clubs de pêche sportive ou des pêcheurs particuliers.

En compétition depuis le 16 septembre au Port de Pallença de Majorque en Espagne, les cinq membres de l’équipe nationale de pêche sportive du Sénégal ne cessent de surprendre. A l’issue des deux premières manches, ils pointent au sommet du classement en compagnie des Allemands.

Le soutien du public espagnol

La troisième et ultime partie est programmée pour ce vendredi. Une manche décisive pour les deux co-leaders. Du côté des Lions de la Téranga, on ne vise que l’or.  » Après notre seconde place en 2000, je pense que nous sommes bien placés pour monter sur la plus haute marche du podium cette fois-ci « , confie le chef de la délégation sénégalaise à Majorque, Ibrahima Diallo. Sur l’île espagnole, le Sénégal peut en plus compter sur l’apport inestimable du public, qui, depuis le début de la compétition, a pris fait et cause pour les compatriotes de El hadj Diouf. Le public, un sixième homme dont le soutien est important en pêche sportive.

La bande des cinq

A Majorque, les Lions sénégalais disputent pour la troisième fois consécutive les Championnats du monde de pêche sportive. Pour leur première sortie en Italie en 2000, ils avaient manqué de peu le trophée, terminant à la seconde place. L’année dernière à Antibes (France), la pêche a été moins glorieuse. Ils se sont classés cinquièmes, loin derrière les meilleures nations de la pêche sportive. La troisième tentative sera peut-être la bonne pour la bande des cinq. A quelques heures de la dernière manche, Abdoulaye Kébé, capitaine de l’équipe, Moussa Mbengue, Bertrand vachette, Dominique Dissot et Cyril Calendini croient dur comme fer à la victoire finale.