Le sacre des boxeurs camerounais

La loi du domicile a prévalu lors des derniers Championnats d’Afrique de boxe junior amateur qui ont eu lieu du 15 au 20 août dernier à Douala au Cameroun. Avec six médailles d’or sur douze possibles, le Cameroun a été sacré champion d’Afrique junior 2002.

Le Cameroun collectionne les titres continentaux cette année 2002. Après les footballeurs au mois de février à Bamako, les volleyeurs quelques semaines plus tard à Lagos, c’est au tour des boxeurs de moins de 19 ans de s’installer sur le toit de l’Afrique. Les jeunes boxeurs camerounais n’ont laissé aucune chance à leurs concurrents, lors des troisièmes championnats d’Afrique à Douala. Ils se sont adjugés quatre des dix médailles d’or qualificatives pour la coupe du monde junior, prévue du 13 au 23 septembre prochain à la Havane (Cuba).
Huit pays ont pris part aux combats organisés à la maison du parti de Bonanjo (quartier de Douala). Un record par rapport aux deux premiers championnats d’Afrique qui se sont déroulés en 1997 en Algérie (cinq pays) et en 1999 à Île Maurice (quatre pays).

La majorité des décisions aux points

Pays hôte, le Cameroun a présenté au moins un représentant dans toutes les douze catégories de la compétition, ce qui n’était pas le cas des sept autres pays. Faute de combattants, les Camerounais Amougou Parfait, 91 kg (lourd) et Youga Brillant, plus de 91 kg (super lourd) ont été déclarés vainqueurs sur tapis vert. Dans les dix autres catégories, les combats ont été , de l’avis de Mouaha, Secrétaire général de la Fédération Camerounaise de Boxe, d’un très bon niveau.  » Il y a eu très peu de KO, c’est au décompte des points que la majorité des combats ont connu leur dénouement « . Le trophée du meilleur boxeur de ces troisièmes championnats d’Afrique de boxe junior est revenu au Camerounais Césaire Pérel Rivan, 60 kg. Alliant agilité et punch, il a gagné tous ces combats avant la limite.

Le lieu d’accueil des quatrièmes championnats qui auront lieu en 2004 ne sera connu qu’à l’issue de l’Assemblée générale (AG) de la Confédération Africaine de boxe, qui aura lieu début novembre 2002 au Caire (Egypte). Très attendu également lors de cette AG, la suppression de la catégorie des super lourds chez les juniors.

Les médaillés d’or des 3èmes championnats d’Afrique de boxe junior

48 kg – Ziani Zoubir (Algérie)

51 kg – Ibrahim Keita (Guinée)

54 kg – Ngin Tedem Petit Jésus (Gabon)

57 kg – Apie Achille (Cameroun)

60 kg – Rivan Césaire (Cameroun)

63,5 kg – Filali Nasredine (Algérie)

67 kg – Tankeu Willy (Cameroun)

71 kg – Ndam Njikam (Cameroun)

75 kg – Mohamed Hamil (Tunisie)

81 kg- Bruwer (Afrique du sud)