Le Rwanda rejoint la CEEAC

Huit ans après avoir suspendu sa participation au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), le pays de Paul Kagamé, vient de réintégrer l’organisation sous-régionale.

Adressée depuis trois ans, la demande rwandaise de rejoindre la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale a été réactualisée, dimanche, à l’occasion de la 16ème session ordinaire, tenue le 25 mai à N’Djamena.

« On a réintégré la CEEAC lors de la 16e session ordinaire des chefs d’Etats et de gouvernements qui s’est tenue le 25 mai à N’Djamena », a déclaré Olivier Nduhungirehe, directeur général en charge des affaires multilatérales du ministère rwandais des affaires étrangères.

Créée en 1983, l’organisation regroupe plusieurs pays francophones et lusophones parmi lesquels l’Angola, la République Démocratique du Congo, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Gabon, le Congo-Brazzaville, la République Démocratique Du Congo, la Guinée Équatoriale, São Tomé-et-Príncipe et le Tchad.

Le Rwanda réintègre ainsi un ensemble régional qu’il avait librement quitté, en 2007, pour consacrer ses efforts au sein de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est à laquelle il fait déjà partie.

Avec le Rwanda, la Communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) compte désormais 11 membres.