Le Rwanda marque des sets

La fédération de tennis du Rwanda compte intégrer le giron mondial. L’Open du Rwanda, organisé tous les mois de juillet, devrait l’année prochaine permettre aux joueurs de gagner des points pour entrer dans le classement mondial.

La fédération de tennis du Rwanda, en pourparlers avec la fédération internationale, souhaite que le tournoi continental organisé depuis l’année dernière, au mois de juillet, soit intégré dans le circuit d’ATP (Association des Joueurs de Tennis Professionnels). Ceci devrait permettre aux participants de marquer des points pour le classement mondial et de ne pas se contenter de recevoir de petits prix en espèces. La fédération, affiliée depuis 1982 à la fédération internationale de tennis peut participer à la Coupe Davis et à la Coupe Fédérale (tournoi féminin), en devenant membre du groupe B, depuis l’année dernière.

La fédération de tennis du Rwanda joue la carte jeunes pour développer ce sport. Sept cent licenciés qui sont pour les trois quart des juniors, seuls à être classés au niveau mondial, font la force et la fierté de la fédération.

Les jeunes, meilleurs espoirs de tennis

Agé de 16 ans, Eric Hagenumana, classé 260ème au niveau mondial fait partie des espoirs nationaux. Ce jeune prodige ne joue qu’à des tournois tenus en Afrique australe et orientale, faute de moyens financiers. Il était sur la liste des joueurs de l’équipe nationale, pour sa première participation, à la Coupe Davis à Chypre, en mai dernier.  » Pour les compétitions, nous ne pouvons compter que sur les jeunes « , explique Freddy Rubona Somaryire, secrétaire général de la fédération de tennis du Rwanda.

La fédération cible les plus jeunes en les impliquant dans le projet  » mini tennis à l’école primaire « .  » A Kigali, les quinze établissements concernés permettent d’identifier des jeunes talents qui sont filtrés pour entrer dans un centre spécialisé, créé l’année dernière. Pour le moment, trente joueurs l’ont intégré mais on voudrait en encadrer au moins cent « , développe Freddy Rubona Somaryire. Un avenir prometteur pour le tennis rwandais sur la scène internationale.