Le Rwanda donne le droit de vote aux étrangers

Le Rwanda a décidé de reconnaître le droit de vote aux étrangers dans les élections locales. Tous les étrangers résidant légalement dans le pays, depuis plus d’une année, seront autorisés à voter dès mars prochain.

Démocratie locale.  » Les étrangers ont le droit et le devoir de participer à la vie locale. Ils sont des citoyens comme les autres « , affirme-t-on au siège des collectivités locales, organisme basé à Kigali. Pas tout à fait comme les autres car les étrangers ne sont pas éligibles.  » L’éligibilité des étrangers n’est pas à l’ordre du jour. Pour l’instant, c’est complètement exclu car cela demanderait une révision constitutionnelle « , explique Protais Musoni, président de la Commission électorale nationale du Rwanda.

Là où je vis, j’agis

Décision symbolique. Le nombre des étrangers n’est pas très important et leur influence sur les scrutins est limité. Cette mesure ne concerne que quelques centaines de futurs électeurs.  » Nous voulons intégrer les étrangers dans le développement local. Ils contribuent déjà, à leur manière, à la vie socio-économique de leurs communes. Nous voulons qu’ils le fassent aussi politiquement « , s’enthousiasme Protais Musoni.

 » Le Rwanda veut changer son image. Les partis politiques ont accepté cette décision unanimement. Dans un pays qui a connu une guerre ethnique, c’est une grande victoire. Cependant, il faut relativiser la portée politique de cette décision car elle est avant tout symbolique « , analyse Paul Nadamé, politologue.

Les inscriptions sur les listes électorales ont commencé depuis la semaine dernière. Elles se poursuivront jusqu’au 15 janvier 2001. L’administration veut faciliter l’inscription des étrangers en leur demandant pour tout document un certificat de résidence ou un permis de travail. Les élections municipales débuteront le 6 mars prochain.