Le Rwanda commémore le 21 anniversaire du génocide

Le Rwanda a débuté ce mardi les commémorations du 21ème anniversaire du génocide.

Comme tous les ans le 7 avril, le Rwanda a commencé à commémorer pour une semaine le génocide rwandais. Ce même jour, il y a 21 ans, débutait le massacre de près de 800 000 personnes, essentiellement tutsi.

Le 6 avril 1994, le président du Rwanda Juvénal Habyarimana était assassiné en compagnie de tout son état major et de son homologue burundais. Cet attentat est le point de départ le lendemain du génocide d’environ 700 000 rwandais, majoritairement des tutsi.

Contexte politique houleux

L’année dernière, à l’occasion des 20 ans de ce massacre, les relations entre le Rwanda et la France s’étaient tendues. Le président rwandais Paul Kagamé avait accusé Paris d’être responsable de ce génocide. Les représentants français prévus pour les cérémonies à Kigali, notamment la ministre de la Justice Christiane Taubira, ne s’étaient alors pas déplacés.

Cette année, ces commémorations interviennent alors que le débat est animé au Rwanda où le chef d’Etat voudrait modifier la Constitution de son pays pour pouvoir se présenter à un troisième mandat en 2017, alors que le texte suprême limite le nombre de mandat présidentiel à deux.

Elu président en 2000 par le Parlement rwandais, il est réélu en 2003 et en 2010 avec 95 et 93 % des voix.