Le référendum sur l’indépendance du Sud-Soudan compromis?

Khartoum, la capitale soudanaise, pourrait ne pas reconnaître le résultat du référendum d’autodétermination du Sud-Soudan programmé le 9 janvier, a écrit dimanche le JDD. Alors que la consultation devrait se solder par l’indépendance du Sud, le Parti du congrès national (NCP) au pouvoir à Khartoum (Nord) accuse le Mouvement de libération du peuple soudanais (SPLM), principal formation politique du Sud, d’être à l’origine de la lenteur observée dans le recensement des « Sudistes » habitant le Nord, ce pourrait affecter la crédibilité des résultats.