Le rappeur tunisien Weld El 15 rejugé le 5 décembre

Le rappeur tunisien Weld El 15, condamné par contumace à 21 mois de prison ferme et en cavale depuis août, se rendra à la justice et sera rejugé le 5 décembre, a annoncé vendredi son avocat.

Le rappeur tunisien Weld El 15, condamné par contumace à 21 mois de prison ferme et en cavale depuis août, se rendra à la justice et sera rejugé le 5 décembre, a annoncé vendredi son avocat.

« J’ai fait opposition au jugement contre Weld El 15. Le nouveau procès aura lieu au tribunal cantonal de Hammamet le 5 décembre », a dit à l’AFP Me Ghazi Mrabet, assurant que son client sera présent. Le rappeur, de son vrai nom Alaa Yacoubi, avait été condamné par contumace avec un autre chanteur, Klay BBJ, à 21 mois de prison, en raison de chansons jugées insultantes par des policiers lors d’un concert dans la station balnéaire de Hammamet, au sud de Tunis. Ce procès avait été émaillé de vices de procédure, les deux hommes n’ayant même pas été informés de leur inculpation, ni de la tenue de l’audience. Klay BBJ avait fait opposition au jugement et condamné à six mois de prison ferme lors d’un second procès. Il a finalement été relaxé le 26 septembre en appel.

Weld El 15, déjà sous le coup d’une condamnation à six mois de prison avec sursis prononcée en juillet pour sa chanson « Les policiers sont des chiens », n’avait pas demandé de nouveau procès jusqu’à ce vendredi. Le rappeur est en cavale depuis le mois d’août.

En outre, deux autres rappeurs et une journaliste franco-tunisienne doivent être jugés lundi, pour leur rôle présumé dans des heurts qui avaient éclaté aux abords d’un tribunal. C’était au mois de juin dernier, après la première condamnation de Weld El 15.