Le Raja fait son ménage

L’entraîneur belge Walter Meuuws a été limogé ce mardi par le Raja de Casablanca et de nombreux responsables ont vu leurs activités au sein du club gelées. Le technicien français Henri Michel est attendu ce vendredi pour discuter de son possible recrutement par le club marocain.

Le Comité exécutif du Raja n’a pas fait dans le détail. L’entraîneur du club, le Belge Walter Meuuws, a été limogé ce mardi pour défaut de résultats. Trois responsables administratifs ont vu leurs activités gelées au sein du club et deux joueurs ont été suspendus pour mauvais comportement sur le terrain. Les supporters rajaouis, en plus des mauvais résultats, reprochaient aux dirigeants le laxisme général qui régnait au sein du club. Le technicien français Henri Michel, attendu ce vendredi à Casablanca, pourrait devenir le nouvel entraîneur du prestigieux club marocain.

Trop de matchs nuls

 » On reprochait essentiellement à Walter Meuuws le manque de résultats dans le championnat national », avoue-t-on au siège du club chérifien.  » On faisait toujours des matchs nuls… Trop de matchs nuls « . Au cours de ses 12 dernières rencontres, le Raja n’a obtenu que deux victoires, s’est incliné à deux reprises et a concédé huit nuls. Bien trop pour ses fiers supporters. Le beau parcours de leur équipe en Champions League, battue en finale par le Zamalek (Egypte), n’y a rien fait. Elu cinquième meilleur club africain des dix dernières années et onzième de tous les temps par Afrique football, le Raja a un standing à tenir. Surtout vis à vis du frère ennemi du Wydad Casablanca.

… Et de laxisme

 » Les joueurs manquaient de sérieux, il y avait trop de laxisme dans le club « , ajoute-t-on au Raja. Deux joueurs,  » bêtement expulsés « , lors de la dernière rencontre du Raja ont été suspendus par la direction. Les activités du vice-président Abdellatif Lasky au sein du club ont été mises en veille. On lui reproche entre autres choses d’avoir tardé à déposer des réserves contre la JS Massira. Le trésorier a été écarté du club et le secrétaire administratif suspendu jusqu’à nouvel ordre, pour des raisons que la direction ne nous a pas communiqué.

Pour remettre de l’ordre dans la maison, le club a vite pensé à Henri Michel, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, de la Tunisie et du Maroc. Entraîneur des Lions de l’Atlas lors du Mondial 1998 en France, il s’en était fallut de peu pour que la sélection marocaine n’accède au second tour avec le technicien français. « C’est ce qui nous a poussé à le contacter. Il est toujours difficile de faire appel à un entraîneur, en milieu de saison, d’autant qu’il n’est pas au courant de la réalité de notre football », déclare le président Haj Abdessalam Hanat au Matin du Sahara.  » Mais c’est le Comité exécutif du club qui décidera « , fait-t-on savoir au siège du Raja.