Le Raï métisse de Cheb Tarik

Funk, rap ou R&B, Cheb Tarik fusionne le Raï à travers son nouvel album RAI’TISTIK. L’artiste algérien revient pour Afrik sur la diversité artistique de son opus et sur la philosophie de son travail. Une réalisation éclectique avec le Raï en partage et de nombreux featuring de prestige.

Par Badara Diouf

Le Raï autrement. L’interprète, auteur, compositeur de talent, Cheb Tarik, qui a envahi les ondes radios et fait danser les foules avec un de ses nombreux tubes « Reggae Raï », est de retour. Toujours aussi friand de nouvelles expériences musicales, il nous accorde une interview à l’occasion de la sortie de RAI’TISTIK, son nouvel opus haut en couleurs.

Afrik.com : Le premier titre de l’album est en duo avec le célèbre artiste funk Oliver Cheatam. Comment s’est faite la rencontre ?

Cheb Tarik :
J’ai rencontré Oliver Cheatam le 31 décembre 1998 dans une émission, « La fureur », sur un plateau de télévision à Paris. A la fin du show télé, il est passé à ma loge pour me dire qu’il aimait ce que je faisais comme musique et qu’il désirait que nous fassions un duo. Nous avons enregistré le titre sur improvisation en partant d’extraits musicaux. Le résultat obtenu nous a mutuellement satisfait.

Afrik.com : La musique du titre « ZineYa Zine » est très rock, ce qui semble assez audacieux pour une chanson de Raï ?

Cheb Tarik :
Mon style se veut très large et ouvert. Je souhaite exploiter au maximum tous les genres musicaux existants et je continue d’explorer les expériences que je n’ai pas pu traiter dans mon précédent album Metisstyle.

Afrik.com : Vous touchez même au rap avec « Viens faire un tour à Barbes », du Raï Hip Hop ?

Cheb Tarik :
Le morceau est très actuel et se veut joyeux en parlant de la vie parisienne au sein d’un des quartiers les plus populaires de Paris qui est Barbes. C’est un clin d’œil à la diaspora africaine en passant par l’Algérie, le Mali, le Sénégal… Je parle de leur quotidien commun et de leur condition de vie n’est pas toujours simple. J’interprète ce titre avec le rappeur Koma du groupe Scred connexion et Dj Maze.

Afrik.com : On retrouve, à nouveau, des influences R&B dans votre album avec une collaboration avec Lee John, du légendaire groupe d’Imagination.

Cheb Tarik :
J’ai la chance d’avoir des amis comme Dj Maze qui m’a appelé pour me signaler que Lee John était à Paris et qu’il devait enregistrer un titre dans la capitale. Il m’a appelé pour me le présenter. Nous avons sympathisé et j’ai offert à Lee John, le CD de mon précédent album Metisstyle, en lui disant que j’aimerais bien faire une chanson avec lui. J’ai eu la surprise de ma vie qu’il a accepte ma proposition. Il m’a proposé des samples (échantillons d’instruments musicaux, ndrl), pour ma part, j’ai écrit les paroles.

Afrik.com : L’affiche de votre nouvel album est placardée sur tous les murs de Barbes. Pourquoi avoir misé plus particulièrement sur ce quartier ?

Cheb Tarik :
Les affiches sont destinées à promouvoir la sortie de RAI’TISTIK. Le choix de Barbes se justifie, car c’est notre QG (quartier général, ndlr). Et c’est le lieu où tous les Algériens qui débarquent à Paris viennent, soit pour rendre visite à des amis ou à de la famille, soit pour faire des achats. Mais il y a aussi des émissions télévisées de prévues, avec Tv Suisse en prime time (show en direct, ndrl), en France avec l’émission culture Cult sur la chaîne France 5, pour faire connaître l’album. D’ailleurs au début du mois de mars, j’étais à Alger (Algérie) pour des apparitions télé, radios, dans le but de faire de la promo. Le titre « Viens faire un tour à Barbes » est numéro un des ventes à Alger. Je suis fort surpris de ce succès, car c’est une chanson qui est censée plus interpeller le public français. Mais bon, ce sont les auditeurs qui choisissent. Pour ce qui est d’une tournée, des dates restent à établir pour des concerts en Algérie, en Tunisie, au Maroc, en Egypte et peut être au Liban.

Afrik.com : Comment avez-vous travaillé la diversité artistique sur votre nouvel album ?

Cheb Tarik :
J’ai pris la liberté d’aller plus loin avec RAI’TISTIK. J’ai voulu essayer des choses que je n’avais pas pu faire auparavant. Ce qui est un avantage, car je suis parvenu à explorer de nouvelles expériences musicales qui donnent à cet album toute sa richesse et son originalité. Je suis dans l’expérimentation, les initiatives depuis plus de 10 ans. J’aime le mélange et j’essaie de donner des choses inédites à mon public. J’ai même fait une chanson intitulée « Boom Boom » avec Ricardo des Gippsy King. Ce morceau nous devons le remixer pour en faire un tube d’été, ainsi, les jeunes pourront danser de dessus et faire la fête lors des vacances.

Afrik.com : Pensez-vous que le Raï traditionnel soit en déclin ?

Cheb Tarik :
Malheureusement oui. Car les jeunes chanteurs algériens n’ont pas de studio d’enregistrement et ils font de la musique dans des conditions médiocres. Ce qui discréditent la musique Raï.

Afrik.com : En dépit de vos nombreux succès comme « Reggae Raï », les grandes radios, en France, semblent pourtant quelque peu réticentes à vous diffuser. Pourquoi ?

Cheb Tarik :
Les grandes radios ne consentent à diffuser mes titres que lorsque je fais des featuring (duo, ndlr), or avec ou sans les featuring, j’ai toujours la même envergure. Donc le problème vient d’une discrimination des radios qui appliquent une politique sélective. Il y a un réel problème quelque part. Mais quoi qu’il en soit je fais ma musique et le public apprécie et c’est cela le plus important à mes yeux.

Afrik.com : Vous travaillez seul ou vous vous appuyez sur une équipe de musiciens ?

Cheb Tarik :
J’ai la chance de jouer avec des musiciens de qualité qui ont joué avec les grands de la musique, comme mon trompettiste Jaafar -qui a accompagné Khaled pendant plus de 25 ans – et le batteur Hafid, qui a joué entre autre avec Mori Kanté. Je suis fier de la réalisation de l’album et du travail de mes musiciens et moi-même avons pu y apporter. D’un point de vue musical, je pense qu’on ne peut pas mieux faire. Le CD est sur le marché et les premières ventes sont très prometteuses, mais comme toujours le public est le premier qu’il faut satisfaire. L’album RAI’TISTICK est l’album coup de cœur sur M6 (chaîne de TV en France, ndrl). J’invite donc tout le monde à le découvrir et je laisse la possibilité aux auditeurs de m’exprimer leurs commentaires sur le forum de mon site.

 Visiter le site de Cheb Tarik