Le procès sur la bousculade meurtrière au stade d’Abidjan ouvert vendredi

Neuf responsables présumés de la bousculade du 29 mars au stade d’Abidjan sont jugés depuis vendredi au tribunal correctionnel de la capitale économique ivoirienne. La bousculade avait fait vingt morts et plus de 130 blessés le 29 mars lorsque des supporters ont forcé les accès du stade Houphouët-Boigny. Parmi les prévenus, le président du Comité d’organisation des compétitions à la Fédération ivoirienne de football (FIF), Albert Kacou Anzouan, est accusé d’homicide involontaire et blessures involontaires », « complicité de faux et usage de faux » et « escroquerie », indique TV5.