Sénégal/Tchad : le procès de Hissène habré suspendu jusqu’au 9 novembre

Le procès de l’ex-Président tchadien Hissène Habré aux Chambres africaines extraordinaires à Dakar a été suspendu jusqu’au 9 novembre, a annoncé le président de cette juridiction.

Nouveau report du procès de l’ex-Président tchadien Hissène Habré, à Dakar au Sénégal. Après un premier report en juillet dernier puis une reprise en septembre, le procès de l’ancien dictateur a de nouveau été suspendu jusqu’au 9 novembre, a annoncé le président de cette juridiction spéciale, ce jeudi 29 octobre 2015.

« L’audience est suspendue jusqu’au 9 novembre. La Cour mettra à profit ce temps pour revoir ses dossiers », a déclaré le Burkinabè Gberdao Gustave Kam, président de ce tribunal spécial, les Chambres africaines extraordinaires (CAE), à l’issue de l’audience de jeudi.

Le procès reprendra donc le 9 novembre prochain avec le témoignage du président de l’Association des Victimes des Crimes du Régime de Hissène Habré (AVCRHH), Clément Abaifouta, a indiqué Gberdao Gustave Kam. Le procès devait initialement prendre fin le 28 octobre, mais « il ira très probablement jusqu’en janvier », a affirmé jeudi le porte-parole du tribunal spécial, Marcel Mendy. « Nous avons encore une vingtaine de témoins à auditionner à Dakar et d’autres qui sont à N’Djamena avant les plaidoiries », a-t-il précisé.

Hissène Habré est jugé, depuis juillet dernier, pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et actes de torture. Renversé par l’actuel Président tchadien Idriss Deby Itno, Hissène Habré s’est alors enfui au Sénégal, en décembre 1990. Il a été arrêté le 30 juin 2013 à Dakar puis inculpé le 2 juillet de la même année par le tribunal spécial.Il encourt entre 30 ans de prison ferme et les travaux forcés à perpétuité.