Le prince Harry en Angola sur les traces de Lady Diana

En visite privée en Angola, le prince Harry va inspecter les travaux de déminage dans le pays. Un des grands combat de sa mère, la défunte princesse Lady Diana.

Le prince Harry sur les pas de sa mère Diana. Le jeune homme en Angola « rend visite à plusieurs équipes de déminage dans la région. Il va inspecter des champs de mines et rencontrer des personnes bénéficiant de notre travail», a annoncé Guy Willoughby, le président d’Halo Trust, ONG britannique spécialisée dans le déminage, qui intervient en Angola depuis 1994. Un séjour qui fait remonter des souvenirs.

Combat contre les mines en Angola

Sa défunte mère, la princesse Lady Diana, en effet, était très impliquée dans les actions humanitaires en Angola, qui a été meurtri par 27 ans de guerre civile (1975-2002), faisant plus d’un demi million de morts et provoquant le déplacement de quatre millions de personnes. Le pays est aujourd’hui l’un des plus minés du monde. Pour y remédier, Lady Diana avait fait le tour du monde pour sensibiliser sur la question. La défunte princesse s’y était d’ailleurs rendue en 1997, quelques temps avant de mourir dans un accident de voiture à Paris, pour soutenir l’ONG Trust. Des photographies d’elle en combinaison de protection pour attirer l’attention sur son combat avaient fait le tour du monde.

De son côté, Harry est donc bien parti pour suivre le chemin de sa mère dans la lutte contre les mines anti-personnels en Afrique. En effet, ce n’est pas la première fois que le jeune prince rend visite à l’ONG britannique. Il était aussi allé au Mozambique en juin 2012 pour apprendre comment débusquer et neutraliser des mines, qui font chaque année de nombreuses victimes sur le continent. Pour le moment, selon l’observatoire international des mines et des armes à sous-munitions, le nombre exact de mines est impossible à établir. En 2012, l’organisation a estimé que 2,4 millions de personnes, soit environ 17% de la population, vivaient dans une zone à risque.