Le Président de la CPI en visite au Rwanda

Le Président de la Cour pénale internationale (CPI), M. le juge Chile Eboe-Osuji, a conclu le vendredi 20 septembre 2019 une visite de travail de deux jours à Kigali, au Rwanda, où il a participé à un programme de renforcement des capacités du pouvoir judiciaire rwandais en droit pénal international, et tenu des réunions bilatérales avec de hauts responsables en vue de promouvoir le dialogue et le rapprochement entre la CPI et le Rwanda. Le Président de la CPI a encouragé le Rwanda à adhérer au traité fondateur de la Cour, le Statut de Rome, afin d’en élargir l’universalité.

La session de formation à laquelle a participé le Président Eboe-Osuji s’inscrit dans le cadre d’un programme plus vaste de renforcement des capacités de l’appareil judiciaire rwandais organisé par l’Organisation internationale de droit du développement, en coopération avec la Cour suprême du Rwanda. Ce programme vise à renforcer la capacité des juges, procureurs et avocats de la défense travaillant dans le système judiciaire rwandais à traiter des affaires complexes de génocide ou de crimes contre l’humanité transférées au Rwanda par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) ou d’autres juridictions nationales.

« Je suis ravi d’avoir eu l’occasion de partager avec des collègues rwandais une partie de mon expérience professionnelle personnelle ainsi que la pratique de la CPI en matière de jugement des crimes internationaux. J’ai été impressionné par le niveau d’engagement et de professionnalisme manifesté par les juges, greffiers et juristes participant à la formation, et j’espère que ma contribution a aidé en quelque sorte à renforcer la capacité de la justice rwandaise à traiter ces crimes efficacement par le biais des tribunaux nationaux », a déclaré le Président Eboe-Osuji. La session de formation s’est concentrée sur les leçons pratiques apprises et la résolution des problèmes spécifiques auxquels les juges sont souvent confrontés dans la gestion des procès de crimes internationaux. La participation du Président de la CPI a été bien accueillie et les membres du système judiciaire national ayant participé au programme ont exprimé le souhait que ces engagements se poursuivent.

Lors de sa visite à Kigali, le Président Eboe-Osuji a également tenu des entretiens de courtoisie avec le Juge en chef du Rwanda, le Professeur Sam Rugege, ainsi qu’avec le Ministre de la Justice et Procureur général, M. Johnston Busingye, et eu de très positives discussions sur des questions d’intérêt commun liées à la lutte contre l’impunité pour les crimes les plus graves au regard du droit international.

Lors de ces réunions, le Président de la CPI a estimé que le Rwanda pourrait apporter une contribution immense à la lutte mondiale contre l’impunité en adhérant au Statut de Rome. « Le monde a beaucoup à apprendre du Rwanda, qui a accompli des progrès remarquables dans la reconstruction du pays après le génocide de 1994, y compris la reconstruction du système judiciaire après que le génocide eut décimé la profession juridique de la nation », a-t-il déclaré. Au cours de ses discussions bilatérales, le Président et ses interlocuteurs se sont généralement accordés sur l’importance de la coopération, de l’échange de bonnes pratiques, de la poursuite du dialogue et du renforcement de la compréhension mutuelle.

Le Président Eboe-Osuji s’est également rendu au Mémorial du Génocide de Kigali, où il a visité l’exposition permanente sur le génocide de 1994 et déposé une gerbe à la mémoire des victimes.