Le Président burundais Pierre Nkurunziza reçoit un prix à l’Unesco

Tambourinaires burundais à l'Unesco, le 5 juin 2014 (Ph : Fouâd Harit pour Afrik.com)

L’Unesco a revêtu les couleurs du Burundi, ce jeudi, pour accueillir son Président, Pierre Nkurunziza, qui a reçu une décoration de la part de l’Association internationale des soldats de la paix.

Une cérémonie en l’honneur du Président burundais, Pierre Nkurunziza, a eu lieu ce jeudi dans les locaux de l’Unesco, à Paris. L’Association internationale des soldats de la paix a décerné une médaille au dirigeant pour les efforts déployés par le Burundi en faveur de la paix en Afrique.

« Au nom du peuple burundais et en mon nom propre, je remercie tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à ce que cette cérémonie ait lieu en compagnie de l’Association internationale des soldats de la paix, qui a fait que le choix soit porté sur ma personne pour bénéficier de ce prix historique », a déclaré le Président burundais.

Selon Pierre Nkurunziza, le Burundi est devenu un « important contributeur de troupes aux opérations de maintien de la paix ». Le pays a envoyé des troupes dans certains pays, dont la Somalie (près de 6 000 hommes) ou encore la Centrafrique (un peu moins de 1 000 hommes).

« Je remercie le président de l’Association internationale des soldats de la paix et ses collaborateurs qui ont eu tout le temps nécessaire pour analyser et décider de me décerner cette médaille de la paix », a conclu le dirigeant.

Nkurunziza, un Président qui ne se respecte pas ?

Mais cette récompense ne fait pas l’unanimité. L’ex-capitaine de l’armée burundaise Gratien Rukindikiza a lui aussi eu tout le temps nécessaire pour analyser cette récompense. Il affirme que le Président Nkurunziza charge ses conseillers de lui « trouver des associations pour lui accorder des prix ». Selon lui, « certaines sources à la Présidence évoquent même des achats de prix ». Si tel est le cas, comme l’affirment les sources de cet ex-cadre de l’armée décrié par le pouvoir, « tous ces prix coûtent beaucoup d’argent. S’il faut les acheter, payer l’avion, l’hôtel et tout ce qui tourne autour des missions, le peuple burundais paie cher cette folie de prix », ajoute-t-il.

Par ailleurs, Gratien Rukindikiza s’indigne d’apprendre que le Président burundais a reçu une récompense d’une association d’anciens combattants, « dominée par les anciens combattants d’Indochine » qui « sont les anciens… combattants contre les libérateurs de l’Afrique ». « En plus, cette association, peu connue en dehors des anciens combattants, n’est pas à la hauteur pour donner une médaille à un Président qui se respecte », lance cette opposant au pouvoir burundais.

Mais contrairement à ce qu’avait prédit Gratien Rukindikiza, les tambourinaires burundais étaient bel et bien présents à la clôture de la cérémonie. Ceux-ci se sont illustrés par une impressionnante démonstration de jeux de tambours.

Tambourinaires burundais à l'Unesco, le 5 juin 2014 (Ph : Fouâd Harit pour Afrik.com)