Le premier bateau a accosté au port en eau profonde de Kribi

Le port en eau profonde de Kribi situé dans le site de Mboro dans la région du Sud du Cameroun a accueilli, le 2 mars dernier, le plus grand bateau de l’histoire du transport maritime du pays. C’était à l’occasion de la mise en exploitation officielle du port en eau profonde de Kribi.

Pour le lancement des activités de cette infrastructure considérée comme étant la plus importante plateforme portuaire sur toute la côte ouest-africaine, avec un tirant d’eau de 15 à 16 mètres, l’armateur français, CMA CGM, y a affrété le CMA CGM Bianca. Ce navire, long de 335 mètres (le quai du terminal à conteneurs de Kribi est long de 350 mètres), avait dans ses cales, une cargaison record de 8 500 conteneurs.

L’arrivée de ce navire consacre ainsi l’opérationnalisation du terminal à conteneurs du port en eau profonde de Kribi, dont la première phase des travaux de construction est achevée depuis plus de 2 ans. L’infrastructure n’avait jusqu’ici, pas été mise en service, officiellement pour cause de lenteurs administratives.

Après la mise en service du terminal à conteneurs (opérée par le consortium franco-chinois Bolloré-CHEC-CMA CGM), le gouvernement camerounais devrait accélérer la sélection d’un concessionnaire pour le terminal polyvalent. En effet, ce terminal est orphelin de ses opérateurs depuis le constat de la défaillance de la société française Necotrans, qui avait été désignée adjudicataire du contrat de concession en août 2015, en groupement avec un consortium de neuf entreprises locales, regroupées au sein de la société KPMO (Kribi Port Multi Operators).

Construit par la société China Harbour Engineering Corporation (CHEC), le port en eau profonde de Kribi a déjà englouti environ 250 milliards de francs Cfa, dont 85%, mis à disposition par le gouvernement chinois, à travers Eximbank China.