Le port de Cotonou aura un frère

Le gouvernement béninois a décidé de construire un nouveau port pour désengorger celui de Cotonou, saturé après un développement rapide de ses activités. Le Conseil des ministres a lancé, jeudi dernier, une étude de faisabilité.

Problèmes de circulation, ville engorgée, la capitale béninoise est asphyxiée par son port. Le Port de Cotonou, situé au centre-ville, en se développant très vite, étouffe les activités extra-portuaires. Et c’est pour désengorger Cotonou que le gouvernement béninois a décidé la construction d’un second port. Le port autonome de Cotonou  » est confronté de nos jours à des problèmes de circulation dus à un afflux important de camions dans l’enceinte portuaire sans aucune programmation de leur temps de chargement et au stationnement anarchique des véhicules en attente de chargement ou d’accomplissement de formalités de sortie « , explique le communiqué du gouvernement. Les autorités réfléchissent sur la faisabilité d’un second port en eaux profondes et d’un port sec.

Les voisins passent par Cotonou

Les activités du Port de Cotonou ont connu une croissance exponentielle. L’instabilité politique ivoirienne a permis le développement des ports des pays avoisinants, ayant un accès à la mer, au détriment du Port autonome d’Abidjan, le plus grand de la région. Ainsi Lomé et Cotonou sont devenus des passages obligés pour le Nigeria, le Tchad, le Burkina… Les véhicules d’occasion importés d’Europe transitaient pour la plupart par ces deux ports. Celui de Cotonou enregistre plus de 200 000 véhicules par an, soit un chiffre d’affaires de 300 milliards de F cfa.

Parallèlement, une étude en vue de l’élaboration d’un schéma directeur du Port autonome de Cotonou est en cours.  » Les premiers résultats de cette étude montrent que le site actuel du port ne peut plus permettre son développement à terme. Il urge donc de commencer dès maintenant des études en vue de la construction d’un nouveau port sur un autre site « , conclut le communiqué du Conseil des ministres. Les infrastructures du Port de Cotonou ont été réhabilitées dernièrement pour 7 milliards de F cfa.

Lire aussi : Une journée au Port Autonome de Cotonou.