Le pape François : « Le sud de l’Italie, un exemple sur l’accueil des migrants »

Dans un message vidéo diffusé dimanche soir, le pape François a félicité le sud de l’Italie qu’il considère comme un exemple pour tout le monde, rendant hommage aux gardes côtes italiens.

Dans un message vidéo diffusé dimanche soir, le pape François a tenu à féliciter le sud de l’Italie sur l’accueil des migrants. « Le sud de l’Italie a été un exemple pour le monde entier sur l’accueil des migrants », a déclaré le pape François, rendant hommage aux gardes côtes italiens, rapporte le Vatican.

« Je voudrais remercier les membres des gardes-côtes. Vous êtes des hommes et des femmes courageux, des instruments de l’espérance qu’apporte Jésus », a dit le pape, avant de rendre hommage au sud de l’Italie, souvent décrié pour ses mafias et sa corruption. Le pape a en effet fait référence à l’île de Lampedusa, où des dizaines de milliers d’immigrés, notamment issus de l’Afrique subsaharienne, ont débarqué et où la population s’est montrée très solidaire.

Depuis le Vatican, le pape a allumé symboliquement, devant la basilique d’Assise, à 300 km au nord de Rome, les ampoules d’un arbre de Noël géant, s’est aussi adressé à une trentaine de réfugiés présents à Assise, les appelant à « garder la tête haute dans l’espérance du Seigneur, même si le cœur est endolori. Pour ce Noël, je vous invite à ouvrir votre cœur à la miséricorde, au pardon. Mais il n’est pas facile de pardonner ces massacres en mer », a-t-il reconnu, selon le Vatican.

L’Europe doit faire face à une vague massive de migrants qui a déferlé sur ses côtes. Mais bon nombre de ces migrants, à la recherche de meilleures conditions de vie, n’arrivent pas à bon port et périssent en chemin. Selon l’organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 3 500 migrants sont morts en tentant de traverser la Méditerranée, en 2015. Un bilan qui risque de s’alourdir.

Pour le moment, l’Union Européenne peine à faire face à cette crise migratoire et à gérer les plusieurs centaines de milliers de migrants, fuyant la guerre et les conflits, qui sont arrivés sur ses côtes.