Le numéro Un de l’or mondial

Actuellement en négociations pour l’acquisition de la compagnie ghanéenne Ashanti Goldfields, le géant sud-africain AngloGold est en passe de devenir le premier producteur d’or au monde. Une opération financière d’un milliard de dollars qui détrônerait l’Américain Newmont Mining.

Le premier producteur d’or au monde sera peut être africain. AngloGold a officiellement annoncé que des négociations étaient en cours pour l’acquisition d’Ashanti Goldfield Company Limited (Ghana). Si la fusion aboutit, la société sud-africaine ravirait ainsi la place de leader à l’Américain Newmont Mining.

Le siège d’Ashanti  » confirme qu’Ashanti et AngloGold Limited sont en discussion pour un projet de fusion des deux compagnies à un ratio de 26 actions AngloGold pour 100 actions Ashanti ou un dépôt global de sécurité « . La société ghanéenne possède six mines au Ghana, en Guinée, en Tanzanie et au Zimbabwe ainsi que des projets d’exploration dans sept pays africains. Elle devrait produire 1,6 million d’onces cette année. Ce qui monterait à 7,5 millions d’onces la production totale d’AngloGold. Soit un demi-million de plus que l’actuel numéro Un mondial, Newmont Mining. L’opération avec Ashanti devrait coûter 1 milliard de dollar au Sud-africain.

Incertitudes

L’issue des négociations reste incertaine. AngloGold estime  » qu’il n’y a aucune garantie quant à la signature d’un accord « . Car il faut convaincre tous les actionnaires d’Ashanti. Si la compagnie minière anglaise Lonmin – détentrice de 28% des parts de la société- a annoncé qu’elle était disposée à vendre, nul ne connaît encore la position du gouvernement ghanéen actionnaire à 17%.

Mewmont Mining a quelque peu contrarié les projets d’expansion d’AngloGold en lui ravissant, en 2002, l’achat de la Normandiy Mining d’Australie (enlevée à 2,3 millions de dollars). La société sud-africaine a toutefois acquis en juillet dernier 46% des parts de l’Argentine Mine Cerro Vanguardia s’adjugeant 92,5% de la compagnie sud-américaine. AngloGold vise au total une croissance de 5% de ses gains. Des ambitions que pourrait tempérer un éventuel revers avec Ashanti.