Le nouvel envoyé spécial de l’ONU, Saïd Djnnit, en visite en RDC

Le nouvel envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la région des Grands Lacs, l’Algérien Saïd Djinnit, a entamé ce mercredi sa première visite officielle en République démocratique du Congo (RDC).

Le nouvel envoyé spécial du Secrétaire général des Nations unies pour la région des Grands Lacs, l’Algérien Saïd Djinnit, a entamé ce mercredi sa première visite officielle en République démocratique du Congo (RDC).

Sa présence en RDC entre dans le cadre de sa première tournée dans la région, depuis sa prise de fonction la semaine dernière. Ce dernier doit rencontrer plusieurs hauts responsables du gouvernement, des diplomates, des responsables de la Monusco, des membres de la Ceni ou encore des personnalités issues de la société civile. Selon Radio Okapi, une entrevue est également prévue avec le président de la République Joseph Kabila.

Avant cette nomination, Saïd Djinnit, qui vient tout juste d’avoir 60 ans, occupait les mêmes fonctions en Afrique de l’Ouest. Il succède à Mary Robinson, l’ex-présidente d’Irlande, qui s’occupe désormais du changement climatique. Le nouvel envoyé spécial de l’ONU devra s’assurer du respect de l’accord-cadre d’Addis Abeba, censé maintenir la paix dans l’est de la RDC, encourager le mise en œuvre des déclarations de Nairobi entre la rébellion du M23 et le gouvernement. Il devra également, avec l’aide des autres envoyés spéciaux de la communauté internationale, obtenir le désarmement des FDLR, les rebelles hutus rwandais, d’ici la fin de l’année.

Mais le plus grand défi de Saïd Djinnit sera sans doute de s’assurer de la bonne marche des prochaines élections au Burundi, et surtout au Rwanda et en RDC, où Paul Kagame et joseph Kabila ne peuvent pas se représenter.