Le Nigeria toujours sans gouvernement, trois mois après l’élection de Buhari

Le Nigeria est à ce jour toujours sans gouvernement trois mois après l’élection de Muhamadu Buhari.

Il n’y a toujours pas de gouvernement au Nigeria, trois mois après l’élection du Président Muhammadu Buhari. Si le chef d’Etat a nommé ses premiers collaborateurs, a annoncé ce vendredi son porte-parole, désignant notamment son chef de cabinet, il n’a toujours pas ses ministres. Pour justifier cette attente prolongée de la nomination de son gouvernement, le Président Buhari, qui a promis d’en finir avec la corruption endémique au Nigeria, a affirmé qu’il se donnait le temps pour former un gouvernement et nommer des chefs d’administration intègres. Selon lui, la nomination du gouvernement est attendue dans les prochaines semaines.

Le chef de cabinet choisi par le dirigeant nigérian est un homme venu du secteur privé, Alhaji Abba Kyari, diplômé de droit et de sociologie à Cambridge et Warwick, ancien patron de la United Bank for Africa, qui a travaillé aussi pour les multinationales Unilever et Mobil, selon le communiqué du porte-parole. De son côté, Babachir David Lawal, un ingénieur, a été nommé secrétaire général du gouvernement et le colonel en retraite Hameed Ibrahim Ali chef du services des douanes. Toujours selon le communiqué du porte-parole de la présidence nigériane, deux anciens parlementaires, Ita Enang et Suleiman Kawu, deviennent conseillers parlementaires du président et Kure Martin prend la tête du service de l’immigration.

En attendant que le Nigeria ait son gouvernement, le groupe terroriste Boko Haram continue, lui, de semer la terreur dans le nord du Nigeria, massacrant sans vergogne des populations, pillant des villages entiers, détruisant tout sur son passage, dans le nord du pays. Le Président Buhari a promis de faire de la lutte contre l’insurrection armée nigériane son cheval de bataille. Depuis son investiture, Boko Haram a déjà fait plus de 600 morts. Les raids du groupe terroriste ont été particulièrement meurtriers lors du mois de Ramadan, n’hésitant pas à pénétrer jusque dans les mosquées pour abattre des fidèles, ou encore tuant tous ceux qu’il rencontre sur son passage.

Créé en 2002, Boko Haram est dirigé depuis 2009 par le féroce Abubakar Shekau. Depuis cette date, ce dernier et ses disciples ont fait plus de 15 000 morts et poussé 1,5 millions de personnes à fuir, selon les dernières estimations. Bien que traqué par les troupes du Niger, du Tchad et du Cameroun, qui viennent en aide à l’armée nigériane, Boko Haram n’a pas encore abdiqué.