Le Mirage : fiction esthétique de Ahmed Bouanani

 » Le Mirage  » ( » Assab « , 1979) fait partie des neuf films sélectionnés par le Panorama du cinéma marocain, à découvrir à partir du 7 mars à Paris. Un long-métrage à l’esthétisme soigné qui met en scène un acteur touchant.

 » Mirage  » commence par une scène muette. Un homme est seul dans un champ et lance violemment des pierres contre un ennemi invisible. Il semble se battre avec rage contre une force mystérieuse. Ses pierres n’y pourront rien. L’injustice, la pauvreté, l’oppression se réduisent-elles par des jets de pierres ?

Nous sommes en 1947. Le Royaume du Maroc est sous protectorat français depuis 1912. Dans une petite bourgade, les autorités locales distribuent des sacs de farine aux nécessiteux de la région. C’est là qu’entre en scène Mohamed Ben Mohamed. Flottant dans une veste à la coupe militaire, élimée, poussiéreuse et rapiécée, l’homme a l’air perdu. Il écoute avec crainte le sermon du contrôleur civil qui le traite de fainéant.

Fable douce-amère

De retour dans sa pauvre masure, il découvre plusieurs liasses de billets de banque cachées dans la farine. C’est ici que commence cette fable douce-amère qui va mener notre homme à quitter son douar pour la ville de Rabat-Salé. De la cour des miracles aux gargotes sombres, Mohammed rencontre Ali Ben Ali, saltimbanque, cousin marocain d’un Chaplin ou d’un Buster Keaton.

Les scènes les plus poétiques sont celles qui se passent au bord de la mer. La lumière y est forte et prend un éclat particulier dans ce film traité en noir et blanc. Très esthétiques, les images et les plans sont soignés. Inédit en France,  » Mirage  » est magnifiquement interprété par Mohammed Habachi, le personnage principal. Il fait partie des neuf films que propose le Panorama du cinéma marocain qui commence mercredi 7 mars dans la salle de cinéma parisienne Le Quartier Latin.

 » Mirage  » ( » Assarab « ), fiction en noir et blanc de Ahmed Bouanani (1979).

Panorama du cinéma marocain, du 7 au 20 mars 2001

Le Quartier latin

9, rue Champollion

75005 Paris – France

00 33 1 43 26 84 65.