Le ministre français Pascal Canfin refuse de prendre un vol avec un malien reconduit à la frontière

Pascal Canfin, ministre Délégué chargé du développement en France, a dû annuler son vol à destination de Bamako, la capitale malienne, samedi dernier. Le ministre proteste contre l’expulsion d’un sans-papier malien qui devait prendre le même vol que lui.

Une décision à la fois courageuse et historique. Pascal Canfin, ministre délégué chargé au Développement, a alimenté la chronique en prenant cette semaine une décision qui restera à jamais gravée dans les mémoires.

En effet, le 27 avril dernier, Pascal Canfin doit se rendre à Bamako pour participer au Forum des acteurs de la société civile sur le développement et la sortie de crise au Mali. Ironie du sort. Le ministre délégué doit partager le vol avec un passager sans-papier malien, accompagné de deux policiers pour une reconduite à la frontière, selon le Canard Enchaîné.

Informé par un de ses collaborateurs, Pascal Canfin saisit le ministère de l’Intérieur français pour demander que soit suspendue l’expulsion. Le ministère de l’Intérieur refuse catégoriquement. Pascal Canfin décide tout simplement d’annuler son voyage.

Cécile Duflot salue le geste

Le ministre délégué vient, par ce geste, de pointer du doigt un problème récurrent dans la politique d’expulsion des sans-papiers en France. Des expulsions qui, pour la plupart, sont violentes. En Novembre 2012, l’expulsion violente d’un tunisien à Lyon avait été filmée et postée sur la toile. Une scène qui avait choqué les nombreux passagers à bord de l’avion.

En janvier dernier, le parti de gauche français apporte, sur son site internet, son soutien à M. Ribeiro, un père de famille sans papier. Le parti avait largement exprimé son indignation et dénoncé la violence dont a souffert ce père de famille pendant son expulsion.

L’expulsion violente des sans-papiers reste un véritable casse-tête pour les différents gouvernements français. Les promesses sur l’amélioration des conditions des immigrés sont légion, mais les moyens ne suivent toujours pas.

Certains ministres du gouvernement de François Hollande saluent le geste et apportent leur soutien à Pascal Canfin. C’est le cas notamment du ministre du logement, Cécile Duflot. « Cela ne nécessite pas de commentaires, sinon que bien évidemment, je partage ce qu’ont pu ressentir de nombreux passagers qui ont été témoins de ces expulsions qui sont souvent très violentes ».