Le ministre de l’Agriculture nigérian Akinwumi Adesina à la tête de la BAD

Le ministre nigérian de l’Agriculture Akinwumi Adesina a été élu jeudi à la tête de la Banque africaine de développement (BAD) avec 58,10 % des voix.

L’élection du Nigérian Akinwumi Adesina président de la Banque africaine de développement (BAD) a été annoncée jeudi par le président du conseil des gouverneurs, au palais des congrès de l’hôtel Ivoire, à Abidjan, capitale économique de la Côte d’Ivoire. Avec 58,10 % des voix, il devance le Tchadien Bedoumra Kordje (31,62% des voix) et la candidate du Cap-Vert (10,27%).

Il a été élu au terme de six tours de scrutins par les 80 actionnaires de l’institution financière multinationale créée en 1964. Après l’annonce des résultats, l’ancien ministre de l’Agriculture du Nigeria a salué l’action de son prédécesseur, le Rwandais Donald Kaberuka, a qui il succèdera en septembre prochain.

Il a aussi remercié la ministre des Finances du Nigeria, Ngozi Okonjo-Iweala, pour son soutien tout au long du processus.

Succès dans l’agriculture au Nigeria

Akinwumi Adesina a acquis sa réputation en réussissant à accroître considérablement les rendements de l’agriculture dans son pays, tout en combattant la corruption dans ce secteur.

La Banque Africaine de Développement fonctionne de manière hiérarchique suivant cet organigramme : un président à la direction, représentant légal, un président du Conseil d’administration et un Chef du personnel.

Une fois élu par le Conseil des gouverneurs, le président de la BAD fait un mandat de cinq ans, renouvelable une fois. Sa mission consiste à gérer les affaires courantes de l’institution financière, sous la direction du Conseil d’administration.