Le métissage comme culture

Metisseinfo est une jolie surprise, un site amateur sans prétention que l’on a plaisir à découvrir entre deux visites de sites calqués les uns sur les autres. Nulle part ailleurs, vous ne serez accueilli de façon aussi charmante.

Sur un fond rose bonbon et bleu d’outremer, Metisseinfo annonce très vite la couleur. C’est un site amateur sans autre prétention que celle de partager une passion, des émotions voire des informations avec les internautes du monde entier. Son charme réside essentiellement dans les photos de familles métissées fièrement mises en ligne par les concepteurs et qui donneraient envie au plus xénophobes de ne plus faire d’enfants qu’avec ses semblables extra-communautaires.

Le métissage est une culture pour les créateurs de Metisseinfo. Le site ne mélange pas seulement les communautés mais aussi les styles calligraphiques. La page d’accueil, sur ce point, ne vous donnera aucun indice sur l’origine de son concepteur : japonais, arabe, chinois, sub-saharien ? Pas plus que le charmant petit ange qui vous accueille à l’entrée du site. Le déplacement y est rapide et les barres de défilement vous permettront de découvrir de nombreuses informations sur le  » monde métisse « .

Cafres, cafusos, z’arabes et maméculos

Que l’on ne s’y trompe pas. Nul débat d’érudit sur le concept de race ou de peuple sur Metisseinfo. Mais une rubrique  » Histoire  » sur les origines des métisses du Brésil, de Cuba, de Réunion, de Martinique et d’Afrique du Sud qui comblera le visiteur profane. Cliquez sur  » Pays  » et vous connaîtrez les dénominations locales des métisses réunionnais, polynésiens, brésiliens, sud-africains, malgaches et martiniquais. Vous apprendrez que sur l’île de La Réunion,  » les musulmans indiens sont appelés z’arabes bien qu’ils ne soient pas arabes « .

Si ces quelques éléments d’information aiguisent votre curiosité, Metisseinfo propose une bibliographie sérieuse dans laquelle vous retrouverez des références de livres de recherche aux Presse universitaire de France (Puf) ou à L’Harmattan, et des romans aux éditions Gallimard, Présence africaine ou du Serpent à Plumes. Une vingtaine de titres sont disponibles pour les parents et une trentaine pour leurs enfants.

Visiter le site.