Le Maroc réprime à la fois islamistes et militants des droits de l’Homme

Les autorités marocaines ont interpellé des manifestants islamistes et des militants des droits de l’Homme, ce week-end, à Rabat et à Casablanca. La police a dispersé violemment les deux manifestations. A coups de gourdin.

Le ministre de l’Intérieur avait interdit toute manifestation publique durant le dernier week-end. Mais les islamistes et les militants des droits de l’Homme ont maintenu leurs manifestations. Les islamistes entendaient protester contre l’interdiction de leurs journaux et contre  » les tracasseries  » dont ils font l’objet. Et pour occuper la rue.

L’association Al Adl Wal Ihssane (Justice et bienfaisance, islamiste non reconnue) signale que tous les membres de la famille du chef islamiste cheikh Abdessalam Yassine, ont été arrêtés dimanche à Rabat lors de cette manifestation dans le centre ville. La véritable porte-parole de l’association, Nadia Yassine, fille du cheikh aurait été arrêtée, elle aussi, près de la gare ferroviaire.

Les gourdins de Youssoufi

Al Adl Wa Al Ihssane a organisé aussi des manifestations dans d’autres villes marocaines, notamment à Casablanca où ils étaient près de six mille. Les manifestants ont été aussitôt encerclés par la police marocaine qui, armée de gourdins, les a violemment dispersés.  » Nous ne comprenons rien à ce pouvoir schizophrénique. Il se dit démocrate mais utilise le gourdin dès qu’on émet un avis contraire « , s’indigne Omar, sympathisant islamiste.

L’association marocaine des droits de l’Homme, AMDH, n’a pas été mieux traitée. Rassemblés devant le Parlement, quelques dizaines de militants ont été frappés par la police, alors qu’ils réclamaient la création d’une commission d’enquête indépendante sur les abus commis pendant les « années de plomb ».  » Le gouvernement perd son sang froid. Youssoufi (premier ministre) a oublié ses combats pour les libertés d’expression et d’opinion depuis qu’il est au pouvoir. Il se  » bénalise  » de jour en jour « , s’offusque un avocat de l’AMDH.