Le Maroc protège sa banane

Pour protéger la production nationale de banane, le gouvernement marocain a décidé de prolonger encore un mois l’application de la déclaration préalable d’importation. Une mesure temporaire qui entre en confrontation directe avec les accords de libre échange signés par le Maroc et l’Organisation Mondiale du Commerce.

Le Maroc a prolongé d’un mois l’application de la déclaration préalable d’importation (DPI) de banane pour lutter contre la concurrence étrangère. Les autorités chérifiennes entendent accorder un sursis de protection supplémentaire à la production nationale, avant de se plier aux accords de libre échange signés avec l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC).

 » Par le passé, le pays a connu de massives importations de bananes, ce qui a très fortement perturbé le marché. Pour bloquer les flux d’importation et en attendant que le marché se rétablisse, l’Etat a imposé la DPI. Au départ pour trois mois, puis reconduite pour trois mois encore, et prolongée aujourd’hui d’un mois supplémentaire « , explique M. Lakrimi de la Direction de la Production Végétale au ministère de l’Agriculture.

Une production touchée par la sécheresse

Avec une production, la saison dernière, de 120 000 tonnes sur 3 900 hectares d’exploitation, la banane marocaine devrait sensiblement retrouver les même chiffres cette année. Une année en demi-teinte, victime une fois de plus des aléas climatiques.  » On ne peut pas dire qu’il y ait la sécheresse, mais depuis trois ans, les pluies ont été très irrégulières dans le pays. Il n’y a pas de campagne agricole pour la banane, c’est un produit horticole que l’on peut planter et récolter toute l’année « , analyse M. Lakrimi.

Face au protectionnisme des pouvoirs publics marocains, les importateurs internationaux ne comptent pas rester les bras croisés. Forts des accords signés par le pays avec l’OMC pour l’ouverture de ses marchés à la concurrence, ils s’estiment, à juste titre, être dans leur bon droit. Un droit auquel le Maroc sera tôt ou tard obligé de se plier.