Le Maroc met en garde l’Algérie qu’elle ne va « pas gagner la guerre »


Lecture 2 min.
Abdelilah Benkirane
Abdelilah Benkirane

Le Maroc est en train de bomber le torse face à l’Algérie, que le royaume met en garde de ne « pas gagner la guerre », si jamais celle-ci est déclenchée.

Après avoir acquis des armements un peu partout dans le monde, avec des commandes livrées par la Turquie, surtout Israël, qui a fourni entre autres des drones kamikazes au royaume chérifien, les autorités marocaines commencent à bomber le torse, sonnant même la charge contre l’Algérie, défiée ouvertement. Et ce n’est pas n’importe qui lance ce défi.

C’est le secrétaire général du PJD (Parti de la Justice et du Développement), Abdelilah Benkirane en personne qui est monté au créneau pour sonner la charge contre l’Algérie à qui l’ancien chef du gouvernement marocain intime de cesser de lancer des attaques le royaume du Maroc. Mieux, estime Benkirane, en cas de guerre, l’Algérie n’a aucune chance de la gagner.

Saisissant l’opportunité d’une intervention devant les membres de la Commission nationale et les membres du secrétariat général de son parti, Abdelilah Benkirane a vertement critiqué les autorités algériennes, leur reprochant d’avoir « consacré pendant 45 années du pétrole à vous attaquer au Maroc. C’est une injustice, je vous conseille, de revenir à la sagesse et à Dieu ».

L’ancien chef du gouvernement marocain est allé plus loin, mettant en garde Alger que « si guerre il y a, nous sommes avec notre pays et notre roi, vous n’allez pas gagner la guerre ». Benkirane n’a pas occulté la question de la normalisation entre le Maroc et Israël, objet de l’escalade entre le royaume et l’Algérie. « Nous n’allons pas condamner notre pays. Nous sommes aux côtés de notre roi et de notre pays, point à la ligne », a-t-il lancé.

Abordant la question relative à la cause palestinienne pour laquelle le Maroc est pointé d’avoir pris ses distances, Abdelilah Benkirane estime que l’Algérie n’a aucune leçon à donner au Maroc qui « ne lâchera jamais la cause palestinienne ». Pour l’ancien Premier ministre marocain, il ne fait aucun doute que « le roi Mohammed VI a toujours soutenu la cause palestinienne ».

Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter