Le Maroc lève le voile sur Le pain nu

L’événement fait date sur la scène littéraire marocaine, la plus riche du Maghreb :  » Le pain nu « , sulfureux roman picaresque à la violence rare de l’écrivain Mohamed Choukri vient d’être autorisé au Maroc.

L’événement fait date sur la scène littéraire marocaine, la plus riche du Maghreb :  » Le pain nu « , sulfureux roman picaresque à la violence rare de l’écrivain Mohamed Choukri vient d’être autorisé au Maroc. La décision émane du ministère de la Culture et met un terme à 17 ans de censure. Livre maudit sur la pauvreté et les injustices des enfants du bas peuple,  » Le pain nu  » tire son authenticité du parcours personnel de Mohamed Choukri. Fils d’un déserteur de la légion espagnole, alcoolique et violent, – il tue son jeune fils dans un accès de violence -, le jeune personnage vit comme un chat sauvage entre menues rapines, prostitution et les fumées âcres du kif et de l’alcool.

Le roman avait été interdit en 1983 sur décision du ministre de l’Intérieur d’alors, Driss Basri, suivant les recommandations des Oulemas, théologiens de l’Islam, scandalisés (entre autre) par la crudité des scènes à caractère sexuel qui émaillent ce récit et les références répétées aux narcotiques tels l’alcool. Mais le très ombrageux ministre de l’Intérieur de l’époque n’avait pas été insensible à l’intraitable portrait d’une société marocaine en proie aux injustices sociales les plus révoltantes.

Un parfum de Tanger

En fait, la levée de cette mesure de censure est sans doute directement imputable aux services du Premier ministre Abderrhamane Youssoufi qui contrôlent l’édition et la diffusion de toutes les publications du royaume. Edité en France au Seuil,  » Le pain nu  » est une oeuvre-culte pour une génération d’écrivains qui ont côtoyé des plumes non moins sulfureuses de la scène tangeroise, comme Paul Bowles, Tennesse Williams, Jean Genet ou les grands noms de la Beat génération (William Burroughs, Allan Ginsberg, Brian Gysin etc..).

Ecrit en arabe,  » Le pain nu  » avait trouvé un traducteur de poids en la personne d’un autre monstre sacré de la littérature marocaine, Tahar Ben Jelloun. Mohamed Choukri vit à Tanger. Il a publié une dizaine d’oeuvres en arabe.  » Le temps des erreurs  » a connu également un grand succès international.  » Le pain nu  » sera sur les présentoirs de la foire internationale du livre de Casablanca qui s’ouvre samedi.

Commander Le pain nu Edition du Seuil