Le Maroc et le Cameroun signent plusieurs accords de coopération

Le Maroc et le Cameroun ont signé une série d’accords de coopération dans plusieurs domaines, au terme de la 1ère session de la Grande Commission mixte de coopération bilatérale réunie mardi et mercredi à Rabat sous la présidence du ministre marocain des Affaires étrangères, Mohamed Benaïssa et de son homologue camerounais, Jean-Marie Atangana Mebara. Yaoundé a prôné une solution politique du conflit du Sahara occidental.

Le Maroc et le Cameroun ont signé une série d’accords de coopération. Il s’agit d’un accord relatif aux transports aériens, d’un accord-cadre de coopération dans les domaines de l’énergie, des mines et de la géologie, d’un protocole d’accord dans le domaine de l’habitat et de l’urbanisme, d’un accord sur l’encouragement et la protection réciproques des investissements, d’un accord de coopération dans le domaine de l’enseignement supérieur, d’un programme exécutif de l’accord culturel pour les années 2007-2008-2009-2010 et d’un accord de coopération dans le domaine la formation professionnelle.

Selon un communiqué conjoint, publié à l’issue de cette 1ère session, les deux pays ont également affirmé leur ferme volonté de tout mettre en oeuvre en vue de raffermir, d’intensifier, de diversifier leur coopération et de redoubler d’efforts en vue d’imprimer aux relations bilatérales l’élan nécessaire à sa promotion. Les deux parties ont, de même, examiné les voies et moyens à même de renforcer leurs relations de coopération dans tous les domaines et de leur insuffler une dynamique nouvelle, en soulignant le rôle fondamental du secteur privé dans la dynamisation de leurs échanges commerciaux.

Concernant la problématique du développement économique et social du continent, les deux parties se déclarent convaincues de la nécessité, pour les pays africains, de promouvoir et de renforcer une coopération inter-régionale soutenue et agissante pour pouvoir faire face aux enjeux de la mondialisation. A ce propos, elles ont souligné l’importance des opportunités qui s’offrent à elles dans le cadre de la mise en oeuvre du Nouveau Partenariat pour le Développement en Afrique (NEPAD).

Yaoundé pour une solution politique du conflit du Sahara

Le Cameroun a exprimé son attachement à la recherche d’une solution « politique, négociée, consensuelle et définitive » à la question du Sahara Occidental dans le cadre des Nations unies. Le Maroc et le Front Polisario se disputent depuis 1975 la souveraineté sur cette ancienne colonie espagnole sous contrôle du Maroc. Un référendum d’autodétermination, initialement prévu dans ce territoire en 1991 par l’ONU est reporté à plusieurs reprises à cause des divergences entre les deux parties sur la composition du corps électoral.

Le Cameroun a déploré, en outre, l’absence du Maroc dans l’Union africaine, émettant le souhait de voir le royaume alaouite réintégrer cette organisation continentale. Les deux parties ont, d’autre part, renouvelé leur ferme attachement aux principes du droit et de la légalité internationale, notamment ceux relatifs à la sauvegarde de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats, selon le communiqué.

M. Atangana Mebara a quitté Rabat mercredi après-midi au terme d’une visite de trois jours à Rabat.