Le Maroc en deuil après le crash de l’avion militaire

Aucun des 80 passagers à bord de l’Hercules C-130 n’a survécu à l’accident qui s’est produit mardi près de Guelmim, au sud de la capitale Rabat. Le roi Mohammed VI a adressé ses condoléances aux familles des victimes et décrété trois jours de deuil national à compter du jour du drame.

L’avion s’est écrasé mardi contre une montagne à 830 km de la capitale marocaine Rabat, près de l’aéroport militaire de Guelmim où il devait atterrir. Aucun des 80 passagers n’a survécu à l’impact. L’appareil transportait 60 militaires, 12 civils et 9 membres d’équipage. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident. Mais l’hypothèse de mauvaises conditions météorologiques a déjà été évoquée. L’avion de fabrication américaine, un Lockheed C-130 Hercules, assurait la liaison Dakhla-Laayoune-Agadir.

Le roi Mohammed VI, chef d’état-major des Forces armées Royales (FAR), a adressé dans la même journée par communiqué ses condoléances aux familles de victimes et « donné ses Hautes instructions pour décréter un deuil national, avec mise en berne du drapeau national, pendant trois jours à partir de ce mardi 26 juillet 2011 ».

Des messages de sympathie

Le Maroc a également reçu des messages de sympathie de diplomates étrangers. Le président du Parlement européens, Jerzy Buzek a signé un communiqué où il indique : « Au nom du Parlement européen, je tiens à présenter mes sincères condoléances au peuple marocain et aux familles des victimes du crash de l’avion militaire, survenu dans le sud du Maroc ». « Nos pensées vont vers celles et ceux qui ont perdu un être cher », a ajouté le parlementaire européen.

Le ministre britannique des Affaires étrangères chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord, Alistair Burt, a également tenu à présenter ses condoléances aux familles et aux proches des victimes. «Je suis profondément attristé par la perte de vies dans cet incident», a-t-il affirmé.
Cet accident d’avion est l’un des plus graves que le Royaume chérifien ait connu à ce jour.