Le Maroc baisse ses droits d’importation

Le Maroc va réduire, dès janvier 2009, les tarifs des droits d’importation sur un certain nombre de produits. Les autorités du pays ont élaboré des réformes tarifaires sectorielles qui, outre certains produits manufacturés, touchent principalement les secteurs du textile, du cuir et celui des cosmétiques. Dans l’automobile, au-delà des droits dérogatoires pour les véhicules conventionnés (Logan et autres), ces dispositions concernent les tracteurs importés à l’état démonté, les tracteurs routiers pour semi-remorques, les tracteurs à chenille. Ces révisions viennent, rappelle L’Economiste, suite aux constats de différentes institutions internationales qui ont jugé que le taux de 50% est «élevé et constitue une contrainte majeure à la croissance au Maroc».