Le Maroc abrite une réunion contre l’organisation djihadiste Etat islamique


Lecture 2 min.
Nasser Bourita, chef de la diplomatie marocaine
Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita

Une réunion des Nations engagées à lutter contre l’organisation Etat islamique se tient, ce jour, au Maroc. Co-hôte de ce forum, le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, sera le grand absent. Il a été testé positif au Covid-19.

Le Maroc accueille, ce mercredi 11 mai 2022, une réunion de la Coalition anti-Etat islamique dont l’objectif est de coordonner et poursuivre l’engagement international visant à freiner la propagation de l’organisation djihadiste en Afrique et anticiper sur sa résurgence au Moyen-Orient. Les discussions, qui auront lieu à Marrakech, porteront plus particulièrement sur l’Afrique, d’autant que Daech a jeté son dévolu sur le Sahel et le Golfe de Guinée.

Selon un communiqué de la diplomatie marocaine, cette réunion sera l’opportunité pour les ministres de la Coalition de «passer en revue les actions entreprises en termes d’efforts de stabilisation dans les zones précédemment impactées par Daech, dans le domaine de la communication stratégique contre la propagande de radicalisation de ce groupe terroriste et de ses affiliés, et la lutte contre les combattants terroristes étrangers». Cette coalition, faut-il le rappeler, a été lancée en 2014. Il rassemble 84 Etats et organisations internationales, parmi lesquelles l’Otan et Interpol.

Cette rencontre au Maroc intervient dans un contexte particulier, avec notamment la mort du précédent chef de l’Etat islamique, Abou Ibrahim al-Hachimi al-Qourachi. Ce dernier a été tué lors d’une opération américaine en Syrie, au mois de février, et l’organisation terroriste a menacé de le venger. A noter l’absence, lors de ce conclave au royaume chérifien, du secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken. Testé positif au Covid-19, le diplomate américain devait prendre part aux échanges, en tant que co-hôte, au même titre que le chef de la diplomatie marocaine, Nasser Bourita.

Moins d’une semaine avant la tenue de cette rencontre, vendredi 6 mai dernier, le BCIJ (Bureau Central d’Investigations Judiciaires), en collaboration avec le FBI, a procédé à l’interpellation d’un homme soupçonné d’être enrôlé dans l’organisation Etat islamique. Opérant à Berkane, au Nord-est du Maroc, l’individu, selon les éléments de la police marocaine, prévoyait de perpétrer des actes terroristes ciblés au Maroc.

Avatar photo
Je suis passionné de l’actualité autour des pays d’Afrique du Nord ainsi que leurs relations avec des États de l’Union Européenne.
Suivez Afrik.com sur Google News Newsletter