Le Mali veut transformer ses produits agricoles

C’est parti pour la fête de l’agriculture malienne. Le Président malien Amadou Toumani Touré a donné samedi le coup d’envoi de la quatrième édition du Salon international de l’agriculture de Bamako (SIAGRI). La promotion de la transformation des produits agricoles est au cœur de l’édition 2012 du plus grand rendez-vous de l’agriculture malienne.

(De notre correspondant)

C’est dans une atmosphère festive et en présence de nombreux acteurs du monde rural que le Président Amadou Toumani Touré a ouvert samedi les portes du Salon international de l’agriculture de Bamako (SIAGRI) au palais de la culture Amadou Hampathé Bah de Bamako. Un salon dont les objectifs sont, entre autres, la promotion des produits agricoles, agroalimentaires et agro-industriels maliens, et le développement des échanges internationaux. Thème de cette édition 2012 : la transformation des produits agricoles.

Pendant une semaine, tous les acteurs de la chaîne, leurs représentants ainsi que les décideurs échangeront sur l’état et les perspectives de l’agriculture malienne. Le président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture du Mali (Apcam), Bakary Togola, a indiqué que l’objectif du SIAGRI est de permettre aux différentes régions de production de se découvrir les unes les autres, de voir les productions de chacune, et de rivaliser d’ardeur pour toujours mieux faire.

Le Salon international de l’agriculture de Bamako s’organise autour de neuf grands pôles : la production agricole, l’élevage, les fruits et légumes et l’agro-industrie. Cette rencontre avec les professionnels de l’agriculture permet également de découvrir la diversité des races bovine, ovine, caprine et équine.

Moderniser l’agriculture

Selon les estimations des organisateurs, le SIAGRI devrait recevoir 5 000 visiteurs par jour pour 800 types de produits exposés sur 150 stands. Le ministre de l’Agriculture, Agatham Ag Alhassane s’est réjoui du développement progressif de la transformation des produits agricoles maliens et de leur commercialisation. Le ministre s’est montré optimiste en annonçant un véritable décollage de l’agro-industrie malienne. Pour lui, le seul combat qui vaille aujourd’hui est celui du développement.

Un concours est organisé pour inciter les élèves et les étudiants à s’intéresser aux filières agricoles. Objectif : faire en sorte que les jeunes se sentent de plus en plus concernés par les défis et enjeux de l’agriculture, en ce début du 21e siècle. Les thèmes proposés pour le concours pourront concerner le développement durable, le respect du développement dans l’agriculture ainsi que les couches vulnérables, les femmes et les jeunes ruraux.

Le SIAGRI 2012 prendra fin le 24 mars prochain, après la tenue de nombreux débats sur des thèmes aussi variés que « la transformation des produits agricoles : contraintes, défis et perspectives », « 2012 l’énergie durable pour tous », « volatilité de prix des produits agricoles : impacts sur la communication », ou encore « la régulation, un outil de promotion du commerce agricole régional ».