Le Mali remixé

La pop star anglaise Damon Albarn est revenue du Mali avec plein de sons dans les oreilles et de notes dans sa musette. Deux ans après son voyage, il livre un album étonnant, mélange de musique traditionnelle malienne et de beats contemporains. A écouter.

En juillet 2000, Damon Albarn, leader du groupe anglais Blur et co-créateur du déjanté Gorillaz est allé au Mali. Le beau gosse british y a travaillé avec des musiciens traditionnels et a ramené 40 heures d’enregistrement de musique, de sons et de conversations. Mixant le tout, il en a sorti un album rare et métisse, sobrement intitulé Mali Music.

A Bamako, la jeune pop star a traîné dans les clubs, écrémé les bars et improvisé des concerts à tous les coins de rue. Il est allé à Kela, l’un des plus importants villages de griots qui ne vit que par et pour la musique… Armé de son DAT, il s’est frotté aux amateurs comme aux musiciens reconnus, tels Toumani Diabaté, le joueur de kora le plus célèbre du pays, le bluesman Lobi Traoré qui a développé son propre style, le  » Bambara blues  » et enfin, la seule femme jouant du ngoni (petite guitare à quatre cordes) en public, Kan Ko Sata Doumbia.

Melodica mélodique

Dans ce voyage musical et humain, Dalmon Albarn s’est accompagné d’un Melodica (instrument à bouche muni d’un clavier),  » une chose simple mais qui demande beaucoup de travail pour donner quelque-chose d’intéressant et qui colle vraiment à la musique « , indique-t-il. Dans Mali Music, les ambiances se télescopent. On passe du désert à la ville, de l’électro au jazz, des chants traditionnels à la techno. Un mélange qui se retrouve dans le sympathique livret du CD, juxtaposition de photos en noir et blanc, en couleurs, sur-exposées ou sous-exposées, de gribouillages et de collages.

 » Mon idée sur cet album est de lancer des ponts entre la musique du Mali et les autres musiques que j’aime « , explique Damon Albarn.  » J’en ai marre de cette arrogance culturelle qu’ont les gens en Occident. Je veux que tout le monde découvre la musique malienne.  »

Commander le disque : Mali Music, Honest Jons Records, 2002.