Le Mali défile au Fima

Oumou Sangare

La mode rime avec musique et Mali au Niger. Le Festival international de la mode africaine (Fima) qui se tient jusqu’au 1er novembre à Niamey, au Niger, a officiellement ouvert ses portes mercredi.

L’Afrique est à la mode et le Niger est à la fête. La septième édition du Festival international de la mode africaine (Fima) a été officiellement lancé en musique mercredi sur les bords sablonneux du fleuve Niger, à Niamey. Une pléiade d’artistes nigériens se sont produits sur le podium de « La Pilule » qui devrait accueillir les défilés qui rythment cette semaine de la mode. Parmi eux, la star nigérienne Mali Yaro, qui a revisité l’hymne du Fima, plusieurs ensembles traditionnels et plus tard, la très populaire formation Tal National qui a déchaîné les foules dans la soirée lors d’un concert hommage à Miriam Makeba et au roi de la pop, Michael Jackson. Trois divas maliennes – Naïny Diabaté, Amy Koita et Oumou Sangaré – leur succèderont sur la scène pour donner le ton de cette édition 2009 dédiée au Mali. Un pays également représenté par Malamine Koné, le fondateur franco-malien de la marque de sportswear Airness. Il est pour la deuxième fois parrain du festival.

Le Mali sous les projecteurs

Rendez-vous international de la création africaine, le Fima a décidé de favoriser cette année l’entrepreneuriat des jeunes à travers des ateliers qui connaîtront leur épilogue ce jeudi. Lors de la cérémonie d’ouverture, le Premier ministre nigérien Ali Badjo Gamatié a évoqué une « responsabilité » vis-à-vis des jeunes qui recherchent des opportunités de création d’emploi et salué l’initiative du Fima. Pour ce dernier, ce festival, ouvert sur le monde, est « la rencontre des Africains eux-mêmes » qui doivent apprendre « à prospérer ensemble ». Le Fima créé en 1998 par le styliste nigérien Alphadi, qualifié « d’ambassadeur infatigable de la culture africaine » par le ministre nigérien de la Culture Oumarou Hadary, est devenu au fil des ans une vitrine pour le Niger et l’un des évènements majeurs consacrés à la mode sur le continent africain. Une quarantaine de pays d’Afrique et d’ailleurs y sont représentés à travers leurs créateurs.